Accueil

 .   Actualités
22 octobre 2018 - 22 novembre 2018
Pôle Régional des Savoirs
Rouen
115 boulevard de l'Europe
 .   Les chercheurs
Fanny
Duprat-Oualid
Fanny Duprat-Oualid est apprentie palynologue au Laboratoire Chrono-Environnement à Besançon. Les plus de 300 chercheurs qui y travaillent essayent de comprendre l’environnement qui nous entoure, qu’il soit naturel, agricole ou géologique. Fanny est en « paléo-écologie », discipline dont l’un des objectifs est de décrire les paysages passés et comprendre pourquoi et comment ils ont changé au cours du temps. Pour cela, elle utilise les grains de pollen « fossilisés » dans les sédiments de lacs afin de reconstituer l’histoire de la végétation.
Sciences de la vie et de la terre
Université de Franche Comté
Nelson
Laurent
Nelson LAURENT est jeune chercheur en biologie végétale à l’INRA de Dijon dans l’unité d’agroécologie. Les chercheurs de son équipe s’intéressent notamment aux défenses immunitaires des plantes. Dans la nature et dans les champs, les plantes peuvent être attaquées par des microbes. Nelson étudie les toutes premières réactions de défense que la plante met en place pour lutter contre ces microbes. Ses recherches devraient permettre d’en savoir plus sur leurs moyens de lutte et de les aider à mieux se défendre.
Biologie
Université de Bourgogne
Aurélie
BERNET-PEREIRA
Aurélie BERNET-PEREIRA est chercheuse rattachée au Centre Lucien Febvre. Ses sujets d’étude concernent aussi bien l’histoire économique que l’histoire sociale ou encore l’histoire des entreprises. Travaillant sur les œuvres sociales dans les entreprises du Jura entre 1842 et 1982, elle réalise la plupart de ses recherches à l’extérieur de l’université, ses sources se trouvant dans des centres d’archives départementales ou municipales mais aussi directement au sein des entreprises. Lorsque les archives écrites n’existent pas ou plus, elle fait appel à la mémoire des acteurs en réalisant des interviews.
Histoire et Lettres
Université de Franche Comté
Valentin
Chevassu
Valentin Chevassu est jeune chercheur en archéologie au Laboratoire Chrono-Environnement de l’Université de Franche-Comté. Il tente de comprendre et restituer comment s’organisait le monde rural au Moyen-âge dans deux massifs de moyenne montagne, le Morvan et le Jura. Les paysages de ces deux régions présentent en effet des spécificités bien reconnaissables, et parfois très anciennes. Comment comprendre l’évolution de ces paysages et en quoi sont-ils, en partie, un héritage médiéval ?
Archéologie
Université de Franche Comté
Cyril
Chatou
Je suis jeune chercheur d’Aix-Marseille Université en physique atomique au sein du laboratoire Physique des interactions ioniques et moléculaires. Dans mon équipe, nous nous intéressons aux ions : des molécules auxquelles on a ajouté ou retiré des électrons. Nous plaçons ces ions dans un piège pour connaître leurs positions et les manipuler à l’aide de laser. L’objectif de mon projet de recherche est de réussir à mesurer précisément la vitesse des ions au sein du piège en utilisant la lumière qu’ils émettent, grâce à ce que l’on appelle l’effet Doppler. Je collabore également avec le Centre National d’Étude Spatial pour leurs projets d’horloge ionique pour satellite, des chronomètres à la fois très solides et très précis.
Physique
Aix - Marseille université
Guillaume
BUREAUX
Guillaume BUREAUX est jeune chercheur en histoire au sein du GRHIS et de l’IHA*. Il étudie le rôle politique des jeux à la fin du Moyen Âge, notamment en Anjou et en Bourgogne. En analysant le cas particulier des tournois de chevaliers, Guillaume cherche à démontrer que les jeux du Moyen Âge avaient une grande importance dans la politique des grands princes du Royaume de France. Il tente de voir cela notamment à travers l’étude des costumes et des décors. * Groupe de Recherche en Histoire (Rouen) et Institut Historique Allemand (Paris).
Histoire et Lettres
CCSTI 'Science Action Normandie'
Magalie
Delecluse
Je suis jeune chercheuse d’Aix-Marseille Université en chimie au sein de l’Institut des sciences moléculaires de Marseille (iSm2). Je travaille dans une équipe qui fabrique des molécules en forme de cage. Cette forme particulière leur permet de capturer d’autres molécules, comme un spray qui capture les mauvaises odeurs. C’est ce qu’on appelle en chimie la complexation. Cette complexation va nous aider à transformer une molécule en une autre. Pour ma part, ces cages vont m’aider à piéger le méthane, un gaz à effet de serre notamment issu de nos déchets, pour le transformer en méthanol, un liquide non polluant et utilisé pour différentes applications comme en peinture notamment. Ce procédé serait beaucoup plus écologique que celui utilisé actuellement.
Chimie
Aix - Marseille université
Bérénice
Colleville
Bérénice Colleville est jeune chercheuse en biologie au sein du laboratoire INSERM* U1096 EnVI** de l’Université de Rouen Normandie. Son équipe est composée de chercheurs et de médecins qui essaient de soigner une maladie appelée « rétrécissement aortique ». Dans cette maladie, du calcium se fixe sur une des valves du coeur, ce qui l’empêche de fonctionner correctement. L’objectif de Bérénice est de provoquer la même maladie chez des souris de laboratoire afin de pouvoir tester de nouveaux médicaments. * Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale ** Endothélium, Valvulopathies et Insuffisance cardiaque
Biologie
CCSTI 'Science Action Normandie'
Grégoire
Courtine
C'est un chercheur qui soulève l'enthousiasme. Brillant orateur, il rend parfois incrédule le public qui l'écoute expliquer ses travaux. «Est-ce un acteur?» Oui, Grégoire Courtine est un acteur majeur de la recherche en neurophysiologie. Dijonnais, Grégoire Courtine a fait des études en STAPS* puis s'est passionné pour le cerveau. Après une thèse sur l'organisation neurale et le contrôle de la marche humaine à l'université de Bourgogne, il s'envole pour Los Angeles. Là-bas, il passe cinq années à développer des méthodes pour faire remarcher des rats paraplégiques. L'enjeu est de taille : chaque année, plus de 50 000 personnes dans le monde subissent des accidents de la moelle épinière. Elles sont souvent condamnées à ne plus jamais remarcher car, lorsque la moelle épinière est lésée, l'information ne circule plus entre le cerveau et les muscles.
Biologie, Neurosciences
Université de Bourgogne
Patricia
Domingo-Alvarez
Patricia Domingo-Alvarez estjeune chercheuse en physique au laboratoire CORIA* à l’INSA** Rouen Normandie. Elle travaille sur la combustion dans les moteurs d’avion. La combustion est une réaction chimique qui produit une flamme. C’est cette flamme qui permet à l’avion de voler, mais cela produit aussi des gaz polluants. L’objectif de la recherche de Patricia est de reproduire le comportement de la flamme des moteurs d’avion avec son ordinateur. Elle espère ainsi découvrir comment faire une combustion moins polluante.
Physique
CCSTI 'Science Action Normandie'
 .   Les régions
EXPERIMENTARIUM
Dans le réseau depuis 2015
128
chercheurs formés
1500
ateliers menés
11
portraits Doc'en Clip
59
% de doctorantes
L’Experimentarium est porté en Provence Alpes Côte d’Azur, par la cellule de culture scientifique d’Aix-Marseille Université. Il est soutenu par le Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, la Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur et la DRRT PACA. Les chercheurs sont doctorants d’Aix-Marseille Université et effectuent leur recherche parmi les 130 structures de recherche de l’université en cotutelle avec le CNRS, l’INSERM…
EXPERIMENTARIUM
Dans le réseau depuis 2015
Science Action Normandie propose de puis 1996 de nombreuses opérations pour partager et vulgariser les recherches menées dans la Région et favoriser le dialogue entre chercheurs, scientifiques et les publics. Avec l’Expérimentarium, Science Action propose aux jeunes chercheurs des écoles doctorales normandes, un programme de formations et de rencontres avec les jeunes et moins jeunes.
EXPERIMENTARIUM
Dans le réseau depuis 2015
Le service Sciences, Arts, Culture de l'université de Franche-Comté propose de nombreuses opérations pour partager et vulgariser les recherches menées dans ses laboratoires :espace d’exposition permanent, événements grand public, vidéos de chercheurs... Avec « Ma thèse en 180 secondes », l'Experimentarium est une formule spécialement dédiés aux doctorants. Formés lors de session d'une semaine, ils peuvent ensuite proposer des ateliers accessibles et rythmés aux scolaires ou au grand public.
EXPERIMENTARIUM
Dans le réseau depuis 2001
70
Portraits BP
295
Chercheurs
16500
Ateliers
55000
Visiteurs
Lors de 40 journées par an, faites des rencontres sympathiques et conviviales avec des jeunes chercheurs. Autour d’expériences ou d’objets insolites, le chercheur entraine le visiteur au cœur de sa recherche.
 .   Films & BDs
Quoi de neuf chercheur : Caroline Darroux
L'invitée du mois de juin 2017 de Quoi de neuf chercheur était Caroline Darroux, jeune chercheuse en anthropologie.
Aline et sa machine à sentir
Rien de tel que les gestes du dessinateur pour faire vivre les gestes du chercheur. Thibault Roy, Marie-Laure Baudement et Jo-Ann Campion ont rencontré des doctorants de toutes disciplines afin d’échanger sur leurs pratiques. Ces dessins illustrent ces rencontres et ces échanges. La Mission Culture Scientifique protège et valorise les collections scientifiques et techniques. Ces collections participent à la recherche et à sa valorisation. Ce sont des ressources irremplaçables pour la science et l’avancement des connaissances dans de nombreux domaines tels que le changement climatique, l’écologie et l’évolution des systèmes vivants, la géologie, l’archéologie, l’ethnologie, l’anthropologie, l’histoire, la médecine... Leur mise en valeur permet au plus grand nombre d’avoir une meilleure connaissance de la recherche actuelle, des savoirs académiques et de mieux en comprendre les méthodes d’apprentissage. La Mission Culture Scientifique est chef de projet PATSTEC (PATrimoine Scientifique et TEchnique Contemporain) en région Bourgogne Franche-Comté. Ce programme, dirigé par le Musée National des Arts et Métiers, porte sur l’inventaire et la valorisation du patrimoine scientifique contemporain. Dessin : © Thibault Roy Coordination de la publication : Marie-Laure Baudement et Jo-Ann Campion Conception graphique : Jéromine Berthier. Tous droits réservés, reproduction interdite © Thibault Roy - Mission Culture Scientifique - université de Bourgogne
Erik et son drone
Rien de tel que les gestes du dessinateur pour faire vivre les gestes du chercheur. Thibault Roy, Marie-Laure Baudement et Jo-Ann Campion ont rencontré des doctorants de toutes disciplines afin d’échanger sur leurs pratiques. Ces dessins illustrent ces rencontres et ces échanges. La Mission Culture Scientifique protège et valorise les collections scientifiques et techniques. Ces collections participent à la recherche et à sa valorisation. Ce sont des ressources irremplaçables pour la science et l’avancement des connaissances dans de nombreux domaines tels que le changement climatique, l’écologie et l’évolution des systèmes vivants, la géologie, l’archéologie, l’ethnologie, l’anthropologie, l’histoire, la médecine... Leur mise en valeur permet au plus grand nombre d’avoir une meilleure connaissance de la recherche actuelle, des savoirs académiques et de mieux en comprendre les méthodes d’apprentissage. La Mission Culture Scientifique est chef de projet PATSTEC (PATrimoine Scientifique et TEchnique Contemporain) en région Bourgogne Franche-Comté. Ce programme, dirigé par le Musée National des Arts et Métiers, porte sur l’inventaire et la valorisation du patrimoine scientifique contemporain. Dessin : © Thibault Roy Coordination de la publication : Marie-Laure Baudement et Jo-Ann Campion Conception graphique : Jéromine Berthier et Mathilde Bosson. Tous droits réservés, reproduction interdite © Thibault Roy - Mission Culture Scientifique - université de Bourgogne
Ange Line Bruel, chercheuse en biologie, présente ses travaux de recherche
Film réalisé par des étudiants du Master "Ingénierie des métiers de l'information" de l'uB
Cheree et ses bottes
Rien de tel que les gestes du dessinateur pour faire vivre les gestes du chercheur. Thibault Roy, Marie-Laure Baudement et Jo-Ann Campion ont rencontré des doctorants de toutes disciplines afin d’échanger sur leurs pratiques. Ces dessins illustrent ces rencontres et ces échanges. La Mission Culture Scientifique protège et valorise les collections scientifiques et techniques. Ces collections participent à la recherche et à sa valorisation. Ce sont des ressources irremplaçables pour la science et l’avancement des connaissances dans de nombreux domaines tels que le changement climatique, l’écologie et l’évolution des systèmes vivants, la géologie, l’archéologie, l’ethnologie, l’anthropologie, l’histoire, la médecine... Leur mise en valeur permet au plus grand nombre d’avoir une meilleure connaissance de la recherche actuelle, des savoirs académiques et de mieux en comprendre les méthodes d’apprentissage. La Mission Culture Scientifique est chef de projet PATSTEC (PATrimoine Scientifique et TEchnique Contemporain) en région Bourgogne Franche-Comté. Ce programme, dirigé par le Musée National des Arts et Métiers, porte sur l’inventaire et la valorisation du patrimoine scientifique contemporain. Dessin : © Thibault Roy Coordination de la publication : Marie-Laure Baudement et Jo-Ann Campion Conception graphique : Jéromine Berthier. Tous droits réservés, reproduction interdite © Thibault Roy - Mission Culture Scientifique - université de Bourgogne