Accueil

 .   Actualités
Les jeunes chercheur.e.s de l'Experimentarium prennent place à la Nuit européenne des chercheur.e.s de Dijon et proposent un moment d'échanges autour de leurs histoires de recherche, de leurs objets de recherche et vous accueillent pour une veillée de recherche avec "Ma recherche à la bougie".
18h-minuit
28 septembre 2018
Campus de l'université de Bourgogne
Dijon
Esplanade Erasme
Les jeunes chercheur.e.s de l'Experimentarium prennent place à la Nuit européenne des chercheur.e.s !
18-23h
28 septembre 2018
Dock des suds
Marseille
rue Urbain V
Le lendemain de la Nuit Européenne des Chercheur.e.s, cinq jeunes chercheur.e.s de l’université de Bourgogne vous donnent rendez-vous à la médiathèque du Port du Canal et vous entraînent au coeur de leur recherche !
13h30- 16h30
29 septembre 2018
Médiathèque du Port du Canal
Dijon
Place des Mariniers
A l'occasion de la Fête de la science, les jeunes chercheur.e.s d'Aix-Marseille Université se mettent au vert !
10-18h
7 octobre 2018
Parc Saint-Mitre
Aix-en-Provence
Avenue Jean Monet
Une nouvelle session de formation à l'Experimentarium sera organisée en octobre à Aix-Marseille Université. Les inscriptions sont ouvertes !
12 octobre 2018 - 15 novembre 2018
Campus St Charles
Marseille
3 place Victor Hugo
À l'occasion de la Fête de la science, les jeunes chercheur.e.s d'Aix-Marseille Université font voler les idées reçues !
10-18h
14 octobre 2018
Archives départementales
Marseille
18-20 rue Mirès
22 octobre 2018 - 22 novembre 2018
Pôle Régional des Savoirs
Rouen
115 boulevard de l'Europe
 .   Les chercheurs
Marc-Aurèle
Rivière
Marc-Aurèle est jeune chercheur au LITIS* à l’Université de Rouen Normandie. Il cherche à développer un dispositif qui permettrait aux personnes aveugles de se déplacer sans assistance humaine, en leur faisant percevoir leurs alentours par des vibrations sur le corps. Il doit d’abord comprendre comment notre vue nous permet de nous forger une carte mentale de notre environnement, carte qui nous permet de nous orienter et de nous déplacer. Son objectif est d’élaborer une caméra qui « verrait » à la place des aveugles, ainsi qu’une ceinture vibrante pour que la caméra puisse communiquer avec eux. * Laboratoire d’Informatique, du Traitement de l’Information et des Systèmes.
Psychologie, Sciences du mouvement humain, Informatique
CCSTI 'Science Action Normandie'
Aminata
Diop
Aminata Diop est jeune chercheuse en sociologie au laboratoire DysoLab* à l’Université de Rouen Normandie. Elle s’intéresse aux parcours de femmes vivant à Rouen mais venant de différents pays d’Afrique de l’Ouest. Aminata veut mettre en valeur la diversité et la différence de ces femmes. Elles ne correspondent pas toutes à l’image traditionnelle que l’on peut avoir de la femme africaine (qui reste à la maison par exemple). Aminata cherche à prouver que ces femmes sont indépendantes et qu’elles ne veulent plus dépendre des hommes.
Sociologie
CCSTI 'Science Action Normandie'
David
Sillam-Dussès
David Sillam-Dussès était chercheur à l’Université de Bourgogne au sein du laboratoire de Communication Chimique et est désormais Docteur en Biologie des organismes et maître de conférence à l'Université Paris 13 au Laboratoire d'Ethologie Expérimentale et Comparée. Il étudie les phéromones de piste et les phéromones sexuelles chez les termites primitifs. Qu’ils soient ouvriers ou soldats, les termites sont des insectes aveugles. Lorsqu’ils quittent leurs termitières pour aller chercher de la nourriture, ils sont obligés, dans la majorité des cas, de déposer des substances sur le sol qui leur permettent de se repérer : les phéromones de piste. À l’instar du Petit Poucet qui jetait des cailloux sur le sol pour revenir chez lui, toute la survie d’une termitière dépend de ces phéromones que les humains ne peuvent ni voir ni sentir…
Biologie
Université de Bourgogne
Steffi
Rocchi
Steffi ROCCHI est jeune docteure au laboratoire Chrono-Environnement à Besançon. Ses recherches portent sur la résistance des moisissures aux antifongiques. Les moisissures sont naturellement présentes dans l’environnement intérieur et extérieur (air, sol, eau), elles participent à la dégradation de la matière organique. Mais elles peuvent induire différents effets sur la santé, qui vont dépendre des personnes exposées et des moisissures présentes. Par exemple, Aspergillus fumigatus, très répandu dans l’environnement, est inoffensif dans la plupart des cas, mais peut infecter des patients aux défenses immunitaires amoindries et entrainer des infections graves....
Biologie
Université de Franche Comté
Mathilde
DESCAMPS
Mathilde DESCAMPS est jeune chercheuse en sciences de l’alimentation au Centre des Sciences du Goût et de l’Alimentation à Dijon. Son équipe s’intéresse notamment à l’alimentation des personnes âgées. Mathilde cherche à comprendre quels sont les problèmes de la bouche et des dents qui apparaissent quand on vieillit et qui empêchent de manger autant qu’il le faudrait pour rester en bonne santé. Est-ce dû à la perte de dents ? Au manque de salive ? Aux dentiers qui font mal ? Ou au goût des aliments qu’on ne sent plus ?
Sciences du Goût
Université de Bourgogne
Myriam
Borel
Myriam Borel est jeune chercheuse à l’université de Bourgogne, en partenariat avec l’Observatoire Régional de Bourgogne Franche-Comté. Elle s’intéresse aux professionnels de santé qui accueillent les femmes souhaitant interrompre une grossesse qu’elles ne désirent pas. En 2016, une loi concernant ces professionnels a changé. Les sages-femmes libérales ont maintenant le droit de s’occuper des femmes voulant interrompre leur grossesse, aux côtés des médecins généralistes, des gynécologues et des obstétriciens qui s’en occupaient déjà. Les sages-femmes acceptent-elles facilement cette nouvelle responsabilité ou vivent-elles cela comme une contrainte ? C’est ce que cherche Myriam.
Sociologie
Université de Bourgogne
Célia
Ruffino
Célia RUFFINO est jeune chercheuse en neurosciences au laboratoire « cognition, action et plasticité sensorimotrice » de l’ INSERM* à Dijon. * Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale.
Sciences du sport
Université de Bourgogne
Yasmina
Auguste
Je suis jeune chercheuse de l’université d’Aix-Marseille en pathologie humaine. Je travaille au sein d’une unité qui étudie la génétique médicale pour mieux comprendre certaines maladies rares en vue de trouver des traitements pour les patients. Au sein de cette unité, je fais partie d’une équipe qui s’intéresse à la spermatogenèse et à la fertilité masculine. Dans ce cadre, j’étudie les causes génétiques et les conséquences d’une réduction sévère de la quantité de spermatozoïdes produits chez les hommes.
Biologie
Aix - Marseille université
Marie-Aure
Bourgeon
Marie-Aure BOURGEON est jeune chercheuse en viticulture de précision (étude des vignes dans un endroit et à un moment précis) travaillant à AgroSup Dijon* au sein de l’équipe AgroEquipement. Elle s’intéresse à la culture de la vigne, plus précisément à la façon dont on pourrait la protéger de certaines maladies qui attaquent ses feuilles. Avec une caméra particulière, Marie-Aure étudie la croissance des feuilles de la vigne ainsi que celle des maladies pour mieux comprendre pourquoi les maladies attaquent certaines plantes, sur certaines feuilles. * Institut national supérieur des sciences agronomiques de l’alimentation et de l’environnement
Sciences de la vie et de la terre, Biologie
Université de Bourgogne
Schlinquer
Thomas
Thomas Schlinquer est doctorant en 1ère année au laboratoire Femto-ST qui commence un travail sur l’amélioration de la forme des matériaux intelligents. On dit qu’un matériau est intelligent quand il peut se déformer par exemple en le chauffant ou quand il est parcouru par un courant électrique. Son travail consiste à étudier et trouver comment les tailler pour améliorer leurs performances tout en réduisant leur poids. L’objectif est de créer un logiciel qui donnera la meilleure forme pour ces matériaux.
Sciences de la matière, informatique et mathématiques
Université de Franche Comté
 .   Les régions
EXPERIMENTARIUM
Dans le réseau depuis 2015
128
chercheurs formés
1500
ateliers menés
11
portraits Doc'en Clip
59
% de doctorantes
L’Experimentarium est porté en Provence Alpes Côte d’Azur, par la cellule de culture scientifique d’Aix-Marseille Université. Il est soutenu par le Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, la Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur et la DRRT PACA. Les chercheurs sont doctorants d’Aix-Marseille Université et effectuent leur recherche parmi les 130 structures de recherche de l’université en cotutelle avec le CNRS, l’INSERM…
EXPERIMENTARIUM
Dans le réseau depuis 2015
Science Action Normandie propose de puis 1996 de nombreuses opérations pour partager et vulgariser les recherches menées dans la Région et favoriser le dialogue entre chercheurs, scientifiques et les publics. Avec l’Expérimentarium, Science Action propose aux jeunes chercheurs des écoles doctorales normandes, un programme de formations et de rencontres avec les jeunes et moins jeunes.
EXPERIMENTARIUM
Dans le réseau depuis 2015
Le service Sciences, Arts, Culture de l'université de Franche-Comté propose de nombreuses opérations pour partager et vulgariser les recherches menées dans ses laboratoires :espace d’exposition permanent, événements grand public, vidéos de chercheurs... Avec « Ma thèse en 180 secondes », l'Experimentarium est une formule spécialement dédiés aux doctorants. Formés lors de session d'une semaine, ils peuvent ensuite proposer des ateliers accessibles et rythmés aux scolaires ou au grand public.
EXPERIMENTARIUM
Dans le réseau depuis 2001
70
Portraits BP
295
Chercheurs
16500
Ateliers
55000
Visiteurs
Lors de 40 journées par an, faites des rencontres sympathiques et conviviales avec des jeunes chercheurs. Autour d’expériences ou d’objets insolites, le chercheur entraine le visiteur au cœur de sa recherche.
 .   Films & BDs
Erik et son drone
Rien de tel que les gestes du dessinateur pour faire vivre les gestes du chercheur. Thibault Roy, Marie-Laure Baudement et Jo-Ann Campion ont rencontré des doctorants de toutes disciplines afin d’échanger sur leurs pratiques. Ces dessins illustrent ces rencontres et ces échanges. La Mission Culture Scientifique protège et valorise les collections scientifiques et techniques. Ces collections participent à la recherche et à sa valorisation. Ce sont des ressources irremplaçables pour la science et l’avancement des connaissances dans de nombreux domaines tels que le changement climatique, l’écologie et l’évolution des systèmes vivants, la géologie, l’archéologie, l’ethnologie, l’anthropologie, l’histoire, la médecine... Leur mise en valeur permet au plus grand nombre d’avoir une meilleure connaissance de la recherche actuelle, des savoirs académiques et de mieux en comprendre les méthodes d’apprentissage. La Mission Culture Scientifique est chef de projet PATSTEC (PATrimoine Scientifique et TEchnique Contemporain) en région Bourgogne Franche-Comté. Ce programme, dirigé par le Musée National des Arts et Métiers, porte sur l’inventaire et la valorisation du patrimoine scientifique contemporain. Dessin : © Thibault Roy Coordination de la publication : Marie-Laure Baudement et Jo-Ann Campion Conception graphique : Jéromine Berthier et Mathilde Bosson. Tous droits réservés, reproduction interdite © Thibault Roy - Mission Culture Scientifique - université de Bourgogne
Radio : Grégoire Courtine, Léa Plessis et Abou Ba en direct !
Émission exceptionnelle en direct du 1er festival des Experimentarium et en public avec Grégoire Courtine, l'extra-terrestre de la recherche scientifique (qui fait remarcher des rats paraplégiques), Léa Plessis et la schizophrénie et Abou Bâ et son haut fourneaux...
L'art de la rencontre 2017
Cette vidéo vous présente la journée sur la rencontre nationale “Chercheur-médiateur” du 21 mars 2017 (PIA Réseau des Experimentarium) organisée par l'OCIM dans le cadre de l'action "L'Art de la rencontre".
Margaux Gelin, chercheuse en psychologie à l'uB, raconte sa thèse et l'Experimentarium
Film réalisé par des étudiants du Master "Ingénierie des métiers de l'information" de l'uB
Aline et sa machine à sentir
Rien de tel que les gestes du dessinateur pour faire vivre les gestes du chercheur. Thibault Roy, Marie-Laure Baudement et Jo-Ann Campion ont rencontré des doctorants de toutes disciplines afin d’échanger sur leurs pratiques. Ces dessins illustrent ces rencontres et ces échanges. La Mission Culture Scientifique protège et valorise les collections scientifiques et techniques. Ces collections participent à la recherche et à sa valorisation. Ce sont des ressources irremplaçables pour la science et l’avancement des connaissances dans de nombreux domaines tels que le changement climatique, l’écologie et l’évolution des systèmes vivants, la géologie, l’archéologie, l’ethnologie, l’anthropologie, l’histoire, la médecine... Leur mise en valeur permet au plus grand nombre d’avoir une meilleure connaissance de la recherche actuelle, des savoirs académiques et de mieux en comprendre les méthodes d’apprentissage. La Mission Culture Scientifique est chef de projet PATSTEC (PATrimoine Scientifique et TEchnique Contemporain) en région Bourgogne Franche-Comté. Ce programme, dirigé par le Musée National des Arts et Métiers, porte sur l’inventaire et la valorisation du patrimoine scientifique contemporain. Dessin : © Thibault Roy Coordination de la publication : Marie-Laure Baudement et Jo-Ann Campion Conception graphique : Jéromine Berthier. Tous droits réservés, reproduction interdite © Thibault Roy - Mission Culture Scientifique - université de Bourgogne