Accueil

 .   Actualités
9h30-19h
14 décembre 2018
Bibliothèque universitaire du Havre
Le Havre
rue Philippe Lebon
 .   Les chercheurs
Thomas
Leydier
Thomas Leydier est doctorant en première année à l’université de Franche-Comté, au sein du laboratoire Chrono-Environnement. Les chercheurs de ce laboratoire travaillent sur le fonctionnement et l’évolution de notre environnement et de notre planète. L’équipe dont Thomas fait partie s’intéresse aux roches qui composent la croûte terrestre, et à la façon dont elles se déforment. Il travaille également avec des spécialistes des séismes, car étudier la dynamique profonde de la Terre pourrait permettre de mieux comprendre son activité sismique.
Sciences de la vie et de la terre
Université de Franche Comté
Anastasia
ESCHEVINS
Anastasia ESCHEVINS est jeune chercheuse en sciences de l’alimentation, dans l'équipe "Culture, expertise et perception" au CSGA*, en partenariat avec l’Institut Paul Bocuse. Lors d'un repas, un plat est généralement accompagné d'une boisson. Mais comment sait-on si ces deux produits vont bien aller ensemble ? Pour le déterminer, Anastasia interroge des professionnels qui connaissent bien les boissons. Grâce à leurs connaissances et à leur expérience, elle pourra étudier les principales règles qui permettent de créer un accord entre plats et boissons. * Centre des Sciences du Goût et de l'Alimentation
Sciences du Goût
Université de Bourgogne
Hugo
Renard
Je suis jeune chercheur de l’université d’Aix-Marseille en sciences de l’environnement, travaillant au sein de l’IRSN* au LM2E**. L’objectif principal de mon laboratoire est d’étudier et de simuler les transferts d’éléments chimiques radioactifs dans l’environnement et leurs conséquences pour l’homme. Pour ma part, l’élément radioactif que j’étudie est le tritium. Je cherche à comprendre comment et en quelle quantité cet élément, rejeté par les centrales nucléaires, est assimilé dans l’herbe des prairies. * Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire ** Laboratoire de modélisation pour l’expertise environnementale
Sciences de la vie et de la terre
Aix - Marseille université
Sarah
Labruyère
Sarah LABRUYÈRE est jeune chercheuse en écologie à l’INRA* de Dijon dans l’unité Agroécologie. Son équipe étudie les mauvaises herbes et les différentes façons de les gérer en utilisant moins de pesticides. Sarah s’intéresse aux carabes, des petits insectes qui sont des mangeurs de graines de mauvaises herbes. S’il y en avait plus dans les champs, ils pourraient remplacer les pesticides ! Sarah cherche à savoir dans quels endroits du paysage les carabes préfèrent vivre selon le moment de l’année. * Institut National de la Recherche Agronomique
Biologie
Université de Bourgogne
Cyril
Lobjoie
Cyril LOBJOIE est jeune chercheur en géologie au Laboratoire Chrono-Environnement de l’Université de Franche-Comté. Il étudie les roches d’une chaîne de montagnes en Chine, vieille d’environ 1,9 milliard d’années.
Géologie
Université de Franche Comté
Olivier
Méric
Olivier MÉRIC est chercheur en linguistique au Centre Interlangue de l’Université de Bourgogne. Il s’intéresse à la façon dont sont enseignées les langues étrangères. Il aimerait montrer qu’une langue ne peut être apprise indépendamment de sa culture. Les recherches d’Olivier lui permettront de suggérer de nouvelles idées pour apprendre et enseigner les langues étrangères à de futurs professionnels comme ceux qui travailleront dans le tourisme.
Sciences humaines, Linguistique
Université de Bourgogne
Lionel
Apetoh
Lionel APETOH est chercheur dans l’équipe « chimiothérapie, métabolisme des lipides et réponses immunitaires antitumorales » au sein de l’INSERM* de Dijon. Les chercheurs de cette équipe étudient les liens entre le système immunitaire (l’ensemble des globules blancs participant à la défense de l’organisme) et le développement des cellules cancéreuses responsables de la formation de tumeurs. Lionel se concentre sur un type de globules blancs, les lymphocytes T CD4. Dans ses travaux, il recherche des méthodes permettant de donner aux cellules T CD4 des propriétés anticancéreuses. * Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale, laboratoire d’excellence LipSTIC.
Biologie
Université de Bourgogne
Magali
Tassone
Magali Tassone est jeune chercheuse au CSGA* à Dijon. Son équipe tente de comprendre comment les nouveaux-nés réussissent à sentir les odeurs. Dès la naissance, les nouveaux-nés ont besoin de leur odorat pour retrouver le sein de leur mère et se nourrir. L’odeur du lait maternel est importante pour attirer le nouveau-né. Mais le lait est un mélange complexe : il contient des centaines d’odeurs différentes ! Magali cherche à savoir quelle odeur précise du lait est essentielle pour attirer le nouveau-né et lui permettre de téter. *Centre des Sciences du Goût et de l’Alimentation
Biologie
Université de Bourgogne
Aurélie
Poilevey
Aurélie POILEVEY est jeune chercheuse en Agroécologie à l’INRA* de Dijon dans le pôle GEAPSI**. Son équipe s’intéresse à un légume bien particulier : le pois. Aurélie étudie si le réchauffement climatique va changer la manière dont il poussera dans les champs. Y aura-t-il plus de graines si le climat devient plus chaud ou s’il y a plus de nuages ? Pour cela, elle cherche quelle variété de pois produirait le plus de graines dans les futures conditions climatiques. * Institut National de la Recherche Agronomique ** déterminismes Génétiques et Environnementaux de l’Adaptation des Plantes à des Systèmes de culture Innovants
Biologie
Université de Bourgogne
Kalthoum
Nakouri
Kalthoum Nakouri est jeune chercheuse en chimie des matériaux au laboratoire GPM* de l’Université de Rouen Normandie. Le but de ses recherches : fabriquer des aimants super-puissants ! En effet, le plus puissant aimant du monde est appelé « aimant néodyme ». Mais sa fabrication est complexe et les matériaux qui le composent sont chers et rares. Kalthoum doit réussir la fabrication d’un nouvel aimant, aussi puissant que l’aimant néodyme, avec des matières premières peu coûteuses et une méthode de fabrication simple.
Chimie
CCSTI 'Science Action Normandie'
 .   Les régions
EXPERIMENTARIUM
Dans le réseau depuis 2015
128
chercheurs formés
1500
ateliers menés
11
portraits Doc'en Clip
59
% de doctorantes
L’Experimentarium est porté en Provence Alpes Côte d’Azur, par la cellule de culture scientifique d’Aix-Marseille Université. Il est soutenu par le Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, la Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur et la DRRT PACA. Les chercheurs sont doctorants d’Aix-Marseille Université et effectuent leur recherche parmi les 130 structures de recherche de l’université en cotutelle avec le CNRS, l’INSERM…
EXPERIMENTARIUM
Dans le réseau depuis 2015
Science Action Normandie propose de puis 1996 de nombreuses opérations pour partager et vulgariser les recherches menées dans la Région et favoriser le dialogue entre chercheurs, scientifiques et les publics. Avec l’Expérimentarium, Science Action propose aux jeunes chercheurs des écoles doctorales normandes, un programme de formations et de rencontres avec les jeunes et moins jeunes.
EXPERIMENTARIUM
Dans le réseau depuis 2015
Le service Sciences, Arts, Culture de l'université de Franche-Comté propose de nombreuses opérations pour partager et vulgariser les recherches menées dans ses laboratoires :espace d’exposition permanent, événements grand public, vidéos de chercheurs... Avec « Ma thèse en 180 secondes », l'Experimentarium est une formule spécialement dédiés aux doctorants. Formés lors de session d'une semaine, ils peuvent ensuite proposer des ateliers accessibles et rythmés aux scolaires ou au grand public.
EXPERIMENTARIUM
Dans le réseau depuis 2001
70
Portraits BP
295
Chercheurs
16500
Ateliers
55000
Visiteurs
Lors de 40 journées par an, faites des rencontres sympathiques et conviviales avec des jeunes chercheurs. Autour d’expériences ou d’objets insolites, le chercheur entraine le visiteur au cœur de sa recherche.
 .   Films & BDs
Aline Robert-Hazotte, chercheuse en biochimie, présente ses travaux de recherche
Film réalisé par des étudiants du Master "Ingénierie des métiers de l'information" de l'uB
Cheree et ses bottes
Rien de tel que les gestes du dessinateur pour faire vivre les gestes du chercheur. Thibault Roy, Marie-Laure Baudement et Jo-Ann Campion ont rencontré des doctorants de toutes disciplines afin d’échanger sur leurs pratiques. Ces dessins illustrent ces rencontres et ces échanges. La Mission Culture Scientifique protège et valorise les collections scientifiques et techniques. Ces collections participent à la recherche et à sa valorisation. Ce sont des ressources irremplaçables pour la science et l’avancement des connaissances dans de nombreux domaines tels que le changement climatique, l’écologie et l’évolution des systèmes vivants, la géologie, l’archéologie, l’ethnologie, l’anthropologie, l’histoire, la médecine... Leur mise en valeur permet au plus grand nombre d’avoir une meilleure connaissance de la recherche actuelle, des savoirs académiques et de mieux en comprendre les méthodes d’apprentissage. La Mission Culture Scientifique est chef de projet PATSTEC (PATrimoine Scientifique et TEchnique Contemporain) en région Bourgogne Franche-Comté. Ce programme, dirigé par le Musée National des Arts et Métiers, porte sur l’inventaire et la valorisation du patrimoine scientifique contemporain. Dessin : © Thibault Roy Coordination de la publication : Marie-Laure Baudement et Jo-Ann Campion Conception graphique : Jéromine Berthier. Tous droits réservés, reproduction interdite © Thibault Roy - Mission Culture Scientifique - université de Bourgogne
Abou et son haut fourneau miniature
Rien de tel que les gestes du dessinateur pour faire vivre les gestes du chercheur. Thibault Roy, Marie-Laure Baudement et Jo-Ann Campion ont rencontré des doctorants de toutes disciplines afin d’échanger sur leurs pratiques. Ces dessins illustrent ces rencontres et ces échanges. La Mission Culture Scientifique protège et valorise les collections scientifiques et techniques. Ces collections participent à la recherche et à sa valorisation. Ce sont des ressources irremplaçables pour la science et l’avancement des connaissances dans de nombreux domaines tels que le changement climatique, l’écologie et l’évolution des systèmes vivants, la géologie, l’archéologie, l’ethnologie, l’anthropologie, l’histoire, la médecine... Leur mise en valeur permet au plus grand nombre d’avoir une meilleure connaissance de la recherche actuelle, des savoirs académiques et de mieux en comprendre les méthodes d’apprentissage. La Mission Culture Scientifique est chef de projet PATSTEC (PATrimoine Scientifique et TEchnique Contemporain) en région Bourgogne Franche-Comté. Ce programme, dirigé par le Musée National des Arts et Métiers, porte sur l’inventaire et la valorisation du patrimoine scientifique contemporain. Dessin : © Thibault Roy Coordination de la publication : Marie-Laure Baudement et Jo-Ann Campion Conception graphique : Jéromine Berthier. Tous droits réservés, reproduction interdite © Thibault Roy - Mission Culture Scientifique - université de Bourgogne
Quoi de neuf chercheur : Anaïs Plaquet
En mars 2017, Anaïs Plaquet était l'invitée de Quoi de neuf chercheur ?
L'art de la rencontre 2017
Cette vidéo vous présente la journée sur la rencontre nationale “Chercheur-médiateur” du 21 mars 2017 (PIA Réseau des Experimentarium) organisée par l'OCIM dans le cadre de l'action "L'Art de la rencontre".