Accueil

 .   Actualités
 .   Les chercheurs
Marie
Chambard
Marie Chambard est jeune chercheuse en biologie végétale au sein du laboratoire GlycoMEV* de l’Université de Rouen Normandie. Elle s’intéresse aux plantes, et notamment à leurs racines qui peuvent être attaquées par des organismes microscopiques vivant dans le sol. Afin de mieux comprendre comment les plantes protègent leurs racines, Marie étudie le fonctionnement d’une structure particulière retrouvée à la pointe de celles-ci : un gel contenant de petites cellules qui sont de véritables agents de sécurité pour la racine !
Biologie
CCSTI 'Science Action Normandie'
Marie-Philippine
Montagné
Je suis jeune chercheuse d’Aix-Marseille Université au sein du pôle de tracéologie du Laboratoire méditerranéen de Préhistoire Europe-Afrique (LaMPEA). Je suis tracéologue : j’étudie les traces laissées sur les outils de pierre taillée afin d’interpréter leurs fonctions : au moyen de quels gestes les utilisait-on ? Quelles matières servaient-ils à travailler ? À quoi ressemblaient et comment étaient positionnés leurs manches ? À partir des traces, je déduis les techniques développées par les sociétés anciennes, pour lesquelles ces outils sont souvent les seuls témoignages de leurs manières de vivre.
Archéologie
Aix - Marseille université
Silene
Lartigue
Silène LARTIGUE est jeune chercheuse rattachée au laboratoire Biogéosciences de l’université de Bourgogne. Elle étudie les trichogrammes, des minuscules guêpes qui ont la particularité de pondre leurs œufs à l’intérieur d'autres œufs ! Ces guêpes ne pondent pas dans tous les œufs mais seulement dans ceux de papillons qui détruisent les cultures, ce qui a pour conséquences de tuer les œufs de papillons. Pour protéger leurs récoltes, certains agriculteurs ont alors eu l'idée de mettre des trichogrammes dans leurs champs au lieu d’utiliser des pesticides chimiques ! Mais certains trichogrammes trouvent les œufs de papillons plus rapidement que d’autres. Silène essaye de choisir les types de trichogrammes qui seront les plus rapides et efficaces.
Biologie
Université de Bourgogne
Robin
Lescure
Robin Lescure est jeune chercheur en chimie au sein de l’ICMUB*, institut situé sur le campus de Dijon. Cet institut est spécialisé dans la réalisation de réactions chimiques qui servent notamment à fabriquer de nouvelles molécules pouvant être utilisées en médecine, pour la détection et le traitement de cancers par exemple. Robin s’intéresse plus particulièrement au développement de molécules fluorescentes qui pourraient être associées à des médicaments, et permettant de mieux suivre leur action dans le corps d'un malade. * Institut de Chimie Moléculaire de l’Université de Bourgogne
Chimie
Université de Bourgogne
Clara
Aupic
Je suis jeune chercheuse d’Aix-Marseille Université en chimie organique au sein de l’ISM2*. Dans mon laboratoire, nous travaillons sur différents projets visant à fabriquer de nouvelles molécules utilisables dans l’industrie. Mes travaux de recherche portent plus particulièrement sur le développement de nouvelles méthodes écologiques de fabrication des biocarburants. En effet, les procédés actuels nécessitent l’utilisation de catalyseurs métalliques qui coûtent chers et polluent. Mon travail consiste donc à fabriquer de nouveaux catalyseurs plus économiques et moins toxiques pour l’environnement. * Institut des sciences moléculaires de Marseille
Chimie
Aix - Marseille université
Florian
Bahut
Florian est jeune chercheur en chimie alimentaire au laboratoire PCAV* à l’Institut Universitaire de la Vigne et du Vin, à Dijon. Son équipe s’intéresse notamment au vin et à son évolution au cours de son stockage. Florian essaye d’améliorer la conservation et la qualité du vin. Pour cela, il utilise des produits naturels riches en antioxydants qu’il ajoute durant la fabrication du vin et observe leur effet sur le vieillissement du vin. En les étudiant, il cherche notamment à déterminer comment ils améliorent la conservation du vin. *Physico Chimie de l’Aliment et du Vin
Chimie
Université de Bourgogne
Eléonore
Frouin
Je suis jeune chercheuse de l’université d’Aix-Marseille, en bioinformatique, au sein du MIO*. Les chercheurs de mon équipe étudient les micro-organismes, des êtres vivants invisibles à l’oeil nu, présents dans des environnements marins ou extrêmes, où les conditions de vie sont mortelles pour la plupart des autres organismes. Je m’intéresse plus particulièrement aux micro-organismes qui vivent dans des roches, sous les océans. Ces derniers sont soumis à des contraintes fortes : température élevée, pH basique, absence de lumière et d’oxygène. Je cherche à comprendre comment ils réussissent à vivre dans ces milieux peu accueillants. * Institut méditerranéen d’océanographie
Biologie, Informatique
Aix - Marseille université
Coralie
Joucla
Coralie Joucla est doctorante au laboratoire de Neurosciences Intégratives et Cliniques, en collaboration avec le CIC-IT-INSERM à Besançon. L’ElectroEncéphaloGraphie (ou EEG) est une technique de neuro-imagerie qui permet d’étudier le fonctionnement du cerveau. Coralie cherche à développer de nouvelles méthodes d’analyse qui permettraient à des ordinateurs de classer l’activité du cerveau et ainsi d’améliorer le diagnostic des pathologies cérébrales.
Neurosciences
Université de Franche Comté
Elise
Jacquin
Élise Jacquin est jeune chercheuse en sciences de la santé dans le laboratoire de recherche Inserm* « Lipides – Nutrition – Cancer » à Dijon. Son équipe étudie comment notre corps se défend quand il est atteint d’un cancer, grâce à notre système immunitaire. Elise s’intéresse plus particulièrement à un type de cellules du système immunitaire : les lymphocytes T CD4. Elle cherche à comprendre comment rendre ces cellules immunitaires plus efficaces pour lutter contre les cellules cancéreuses. * Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale
Biologie
Université de Bourgogne
David
Beaune
David BEAUNE est biologiste à l’institut allemand Max Planck et au laboratoire Biogéosciences de l’Université de Bourgogne. David étudie les interactions des animaux entre eux et avec le milieu dans lequel ils vivent. Dernièrement, il a passé plus de 22 mois dans la forêt tropicale humide du Congo avec un groupe de bonobos vivant en liberté. Partageant leur quotidien, il a étudié leur rôle dans la régénération de la forêt.
Sciences de la vie et de la terre, Biologie
Université de Bourgogne
 .   Les régions
EXPERIMENTARIUM
Dans le réseau depuis 2015
128
chercheurs formés
1500
ateliers menés
11
portraits Doc'en Clip
59
% de doctorantes
L’Experimentarium est porté en Provence Alpes Côte d’Azur, par la cellule de culture scientifique d’Aix-Marseille Université. Il est soutenu par le Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, la Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur et la DRRT PACA. Les chercheurs sont doctorants d’Aix-Marseille Université et effectuent leur recherche parmi les 130 structures de recherche de l’université en cotutelle avec le CNRS, l’INSERM…
EXPERIMENTARIUM
Dans le réseau depuis 2015
Science Action Normandie propose de puis 1996 de nombreuses opérations pour partager et vulgariser les recherches menées dans la Région et favoriser le dialogue entre chercheurs, scientifiques et les publics. Avec l’Expérimentarium, Science Action propose aux jeunes chercheurs des écoles doctorales normandes, un programme de formations et de rencontres avec les jeunes et moins jeunes.
EXPERIMENTARIUM
Dans le réseau depuis 2015
Le service Sciences, Arts, Culture de l'université de Franche-Comté propose de nombreuses opérations pour partager et vulgariser les recherches menées dans ses laboratoires :espace d’exposition permanent, événements grand public, vidéos de chercheurs... Avec « Ma thèse en 180 secondes », l'Experimentarium est une formule spécialement dédiés aux doctorants. Formés lors de session d'une semaine, ils peuvent ensuite proposer des ateliers accessibles et rythmés aux scolaires ou au grand public.
EXPERIMENTARIUM
Dans le réseau depuis 2001
70
Portraits BP
295
Chercheurs
16500
Ateliers
55000
Visiteurs
Lors de 40 journées par an, faites des rencontres sympathiques et conviviales avec des jeunes chercheurs. Autour d’expériences ou d’objets insolites, le chercheur entraine le visiteur au cœur de sa recherche.
 .   Films & BDs
Ange Line Bruel, chercheuse en biologie, présente ses travaux de recherche
Film réalisé par des étudiants du Master "Ingénierie des métiers de l'information" de l'uB
Radio : Emmanuel Fara et la paléontologie, en public !
Enregistrement en public de l'émission de radio de février 2013 du Microscope et la Blouse à l'atheneum à Dijon. L'émission est diffusée sur Radio Dijon Campus - 92.2 Crédit Photos : © Jéromine Berthier - MCS
WebDoc
Sindy et son microscope
Rien de tel que les gestes du dessinateur pour faire vivre les gestes du chercheur. Thibault Roy, Marie-Laure Baudement et Jo-Ann Campion ont rencontré des doctorants de toutes disciplines afin d’échanger sur leurs pratiques. Ces dessins illustrent ces rencontres et ces échanges. La Mission Culture Scientifique protège et valorise les collections scientifiques et techniques. Ces collections participent à la recherche et à sa valorisation. Ce sont des ressources irremplaçables pour la science et l’avancement des connaissances dans de nombreux domaines tels que le changement climatique, l’écologie et l’évolution des systèmes vivants, la géologie, l’archéologie, l’ethnologie, l’anthropologie, l’histoire, la médecine... Leur mise en valeur permet au plus grand nombre d’avoir une meilleure connaissance de la recherche actuelle, des savoirs académiques et de mieux en comprendre les méthodes d’apprentissage. La Mission Culture Scientifique est chef de projet PATSTEC (PATrimoine Scientifique et TEchnique Contemporain) en région Bourgogne Franche-Comté. Ce programme, dirigé par le Musée National des Arts et Métiers, porte sur l’inventaire et la valorisation du patrimoine scientifique contemporain. Dessin : © Thibault Roy Coordination de la publication : Marie-Laure Baudement et Jo-Ann Campion Conception graphique : Jéromine Berthier et Mathilde Bosson. Tous droits réservés, reproduction interdite © Thibault Roy - Mission Culture Scientifique - université de Bourgogne
Les mots de Margaux
Rien de tel que les gestes du dessinateur pour faire vivre les gestes du chercheur. Thibault Roy, Marie-Laure Baudement et Jo-Ann Campion ont rencontré des doctorants de toutes disciplines afin d’échanger sur leurs pratiques. Ces dessins illustrent ces rencontres et ces échanges. La Mission Culture Scientifique protège et valorise les collections scientifiques et techniques. Ces collections participent à la recherche et à sa valorisation. Ce sont des ressources irremplaçables pour la science et l’avancement des connaissances dans de nombreux domaines tels que le changement climatique, l’écologie et l’évolution des systèmes vivants, la géologie, l’archéologie, l’ethnologie, l’anthropologie, l’histoire, la médecine... Leur mise en valeur permet au plus grand nombre d’avoir une meilleure connaissance de la recherche actuelle, des savoirs académiques et de mieux en comprendre les méthodes d’apprentissage. La Mission Culture Scientifique est chef de projet PATSTEC (PATrimoine Scientifique et TEchnique Contemporain) en région Bourgogne Franche-Comté. Ce programme, dirigé par le Musée National des Arts et Métiers, porte sur l’inventaire et la valorisation du patrimoine scientifique contemporain. Dessin : © Thibault Roy Coordination de la publication : Marie-Laure Baudement et Jo-Ann Campion Conception graphique : Jéromine Berthier. Tous droits réservés, reproduction interdite © Thibault Roy - Mission Culture Scientifique - université de Bourgogne