Accueil

 .   Actualités
22 octobre 2018 - 22 novembre 2018
Pôle Régional des Savoirs
Rouen
115 boulevard de l'Europe
Fin de formation Experimentarium à Marseille : il est temps pour les nouveaux formés de rencontrer le public !
8h30-17h30
16 novembre 2018
Campus St Charles
Marseille
3 place Victor Hugo
Des chercheurs, on n’en rencontre pas tous les jours ! Mais dimanche 25 novembre, de jeunes chercheurs de l’université de Bourgogne sortent de leurs laboratoires pour venir à votre rencontre : ils dévoilent leurs activités de 14 h à 18 h au Centre des Sciences du Goût et de l’Alimentation (CSGA), sur le campus de Dijon.
14-18h
25 novembre 2018
Centre des Sciences du Goût et de l'Alimentation
Dijon
9E boulevard Jeanne d'Arc
3 décembre 2018 - 9 décembre 2018
FABRIKA SCIENCES
BESANCON
BESANCON
 .   Les chercheurs
Phirith
Keo
Je suis jeune chercheur d’Aix-Marseille Université, en littérature française au sein du Centre interdisciplinaire d'étude des littératures d'Aix-Marseille. Ma recherche s’intéresse au patrimoine littéraire d’Indochine de 1887 à 1954 lorsque ce territoire était une colonie française. Je souhaite comprendre le contexte culturel et la politique de censure mise en place par la France en Indochine à cette période. En parallèle, je vais analyser l’impact de cette politique sur les œuvres littéraires produites à cette époque en Indochine. Pour cela, je travaille sur les archives patrimoniales conservées au Centre des Archives Nationales d’outre-mer à Aix-en-Provence, à Phnom Penh au Cambodge et à Hanoi au Viêtnam.
Histoire et Lettres
Aix - Marseille université
Angela
Fuggi
Je suis jeune chercheuse d’Aix-Marseille Université en archéologie au sein du Laboratoire méditerranéen de préhistoire Europe-Afrique (LAMPEA). L’équipe dans laquelle je travaille s’intéresse aux sociétés préhistoriques : comment s’organisaient-elles et comment se sont-elles transformées ? Dans le cadre de mes recherches, j’étudie les outils et les objets de parure créés en os, en bois de cervidé, en dent ou en coquille, les parties dures du squelette animal. Je cherche à comprendre quels animaux ont été utilisés pour leur réalisation, comment les Hommes ont transformé la matière osseuse et avec quels gestes ils ont utilisé l’objet fini.
Archéologie
Aix - Marseille université
Sophie
DUHAMEL
Sophie DUHAMEL est jeune chercheuse, engagée par l’ADEME* et par l’INRA-SAD**, basée à AgroSup Dijon. Sophie s’intéresse au métier de conseiller agricole. * Agence De l’Environnement et de la Maitrise de l’Energie ** Institut National de la Recherche Agronomique – Département Science pour l’Action et le Développement
Sciences de l'Education
Université de Bourgogne
Ange-Line
BRUEL
Ange-Line BRUEL est jeune chercheuse dans l’équipe Génétique des Anomalies du Développement à Dijon. Cette équipe est composée de chercheurs et de médecins qui enquêtent sur l’origine de maladies qui provoquent une ou plusieurs malformations chez le bébé : les maladies génétiques. L’objectif d’Ange-Line est d’identifier la cause responsable de ces maladies rares chez vingt-trois bébés qui viennent de différents pays du monde.
Biologie
Université de Bourgogne
Matthieu
Casteran
Matthieu CASTERAN est jeune chercheur en neurosciences au laboratoire Motricité-Plasticité de l’Université de Bourgogne*. Le but des chercheurs de ce laboratoire est de mieux comprendre comment le cerveau commande notre corps. Matthieu s’intéresse à l’effet du vieillissement sur le contrôle de l’équilibre et des mouvements. Avec l’âge, une personne peut avoir des problèmes d’équilibre. Les analyses de Matthieu permettront de diagnostiquer les personnes susceptibles de faire des chutes et ainsi de les soumettre à une rééducation spécialisée. * Laboratoire INSERM (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale)
Sciences du sport
Université de Bourgogne
Thibaut
Garin
Je suis jeune chercheur d’Aix-Marseille Université en hydrogéologie au sein du CEREGE*. Je fais partie d’une équipe qui développe une expertise en géologie et hydrogéologie, c’est-à-dire sur l’étude de la Terre et de l’eau souterraine. Mon travail consiste à étudier l’eau souterraine qu’on trouve dans les massifs calcaires du sud de la Provence. Cela permettra de gérer durablement cette ressource afin qu’elle soit utilisée comme eau potable, par l’agriculture ou encore laissé au milieu naturel. Mon objectif est de réussir à proposer une méthode innovante pour localiser, quantifier et caractériser ces ressources. * Centre européen de recherche et d’enseignement des géosciences de l’environnement
Géologie
Aix - Marseille université
Mamadou Saliou
Barry
Mamadou Saliou Barry est jeune chercheur en sociologie à l’université de Bourgogne. Il étudie les populations guinéennes, en Afrique, chez lesquelles les femmes font beaucoup d’enfants. Ce nombre élevé d’enfants est souvent dû à des grossesses non désirées. Cela pose problème car certaines familles n’arrivent pas à nourrir correctement leurs enfants par manque d’argent. Pourtant, il existe actuellement des moyens modernes permettant d’éviter une grossesse, comme l’utilisation des préservatifs par exemple. Malheureusement, les femmes guinéennes utilisent très peu ces moyens. Saliou cherche à comprendre pourquoi.
Sociologie
Université de Bourgogne
Alexis
Varraz
Je suis jeune chercheur d’Aix-Marseille Université en archéologie au sein du Centre Camille Jullian (CCJ). Ce laboratoire est spécialisé dans l’histoire et l’archéologie antique en Méditerranée. L’équipe dans laquelle je travaille, en collaboration avec l’École française de Rome s’intéresse particulièrement à la colonisation grecque en Sicile depuis l’installation des 1ères colonies (8e siècle av. J-C) et jusqu’à la période romaine (3e siècle av. J-C). Mes recherches se concentrent sur les toits des temples d’une ancienne ville grecque, Mégara Hyblaea, située au nord de Syracuse. Je m’intéresse particulièrement à la période du 6e et 5e siècle av J-C car c’est à cette période que les premiers édifices religieux prennent des dimensions monumentales.
Archéologie
Aix - Marseille université
Hélène
Jeanmougin
Je suis jeune chercheuse d’Aix-Marseille Université en sociologie au sein du LAMES*. L’équipe de recherche dans laquelle je travaille cherche à comprendre comment la société évolue face à l’évolution de son environnement, notamment urbain. Je m’intéresse particulièrement à l’embourgeoisement des centres villes européens. J’étudie les politiques publiques et les intérêts des investisseurs privés dans ces centres villes. Mais je m’interroge surtout sur la façon dont les habitants, issus de milieux sociaux différents, sont acteurs de la transformation de leur ville. * Laboratoire méditerranéen de sociologie
Sociologie
Aix - Marseille université
Nicolas
Morati
Je suis jeune chercheur d’Aix-Marseille Université, en micro et nanoélectronique, au sein de l’IM2NP*. Ce laboratoire contribue à une recherche universitaire de haut niveau en microélectronique et nanosciences et essaie d’apporter des réponses aux besoins de l’industrie. J’effectue mes travaux de recherche dans une équipe spécialisée dans la conception et la réalisation de micro-capteurs pour la santé, le nucléaire et l’environnement. Ces capteurs mesurent 400μm de côté, c’est-à-dire environ 4 fois le diamètre d’un cheveu. Dans mon projet de recherche, je développe un système, inspiré du nez humain et doté de micro-capteurs, qui sera capable d’identifier et de mesurer les concentrations de différents polluants atmosphériques. * Institut Matériaux Microélectronique Nanosciences Provence
Physique
Aix - Marseille université
 .   Les régions
EXPERIMENTARIUM
Dans le réseau depuis 2015
128
chercheurs formés
1500
ateliers menés
11
portraits Doc'en Clip
59
% de doctorantes
L’Experimentarium est porté en Provence Alpes Côte d’Azur, par la cellule de culture scientifique d’Aix-Marseille Université. Il est soutenu par le Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, la Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur et la DRRT PACA. Les chercheurs sont doctorants d’Aix-Marseille Université et effectuent leur recherche parmi les 130 structures de recherche de l’université en cotutelle avec le CNRS, l’INSERM…
EXPERIMENTARIUM
Dans le réseau depuis 2015
Science Action Normandie propose de puis 1996 de nombreuses opérations pour partager et vulgariser les recherches menées dans la Région et favoriser le dialogue entre chercheurs, scientifiques et les publics. Avec l’Expérimentarium, Science Action propose aux jeunes chercheurs des écoles doctorales normandes, un programme de formations et de rencontres avec les jeunes et moins jeunes.
EXPERIMENTARIUM
Dans le réseau depuis 2015
Le service Sciences, Arts, Culture de l'université de Franche-Comté propose de nombreuses opérations pour partager et vulgariser les recherches menées dans ses laboratoires :espace d’exposition permanent, événements grand public, vidéos de chercheurs... Avec « Ma thèse en 180 secondes », l'Experimentarium est une formule spécialement dédiés aux doctorants. Formés lors de session d'une semaine, ils peuvent ensuite proposer des ateliers accessibles et rythmés aux scolaires ou au grand public.
EXPERIMENTARIUM
Dans le réseau depuis 2001
70
Portraits BP
295
Chercheurs
16500
Ateliers
55000
Visiteurs
Lors de 40 journées par an, faites des rencontres sympathiques et conviviales avec des jeunes chercheurs. Autour d’expériences ou d’objets insolites, le chercheur entraine le visiteur au cœur de sa recherche.
 .   Films & BDs
Les carnets de Pierre
Rien de tel que les gestes du dessinateur pour faire vivre les gestes du chercheur. Thibault Roy, Marie-Laure Baudement et Jo-Ann Campion ont rencontré des doctorants de toutes disciplines afin d’échanger sur leurs pratiques. Ces dessins illustrent ces rencontres et ces échanges. La Mission Culture Scientifique protège et valorise les collections scientifiques et techniques. Ces collections participent à la recherche et à sa valorisation. Ce sont des ressources irremplaçables pour la science et l’avancement des connaissances dans de nombreux domaines tels que le changement climatique, l’écologie et l’évolution des systèmes vivants, la géologie, l’archéologie, l’ethnologie, l’anthropologie, l’histoire, la médecine... Leur mise en valeur permet au plus grand nombre d’avoir une meilleure connaissance de la recherche actuelle, des savoirs académiques et de mieux en comprendre les méthodes d’apprentissage. La Mission Culture Scientifique est chef de projet PATSTEC (PATrimoine Scientifique et TEchnique Contemporain) en région Bourgogne Franche-Comté. Ce programme, dirigé par le Musée National des Arts et Métiers, porte sur l’inventaire et la valorisation du patrimoine scientifique contemporain. Dessin : © Thibault Roy Coordination de la publication : Marie-Laure Baudement et Jo-Ann Campion Conception graphique : Jéromine Berthier et Mathilde Bosson. Tous droits réservés, reproduction interdite © Thibault Roy - Mission Culture Scientifique - université de Bourgogne
Radio : Alice Charalabidis et les carabes mangeurs de mauvaises herbes
Mars 2016: Alice CHARALABIDIS, chercheuse en agroécologie nous fait vivre ses enquêtes sur le rôle et la vie des carabes dans les champs... (Dessin Thibault Roy)
Les mitaines de Nolwenn
Rien de tel que les gestes du dessinateur pour faire vivre les gestes du chercheur. Thibault Roy, Marie-Laure Baudement et Jo-Ann Campion ont rencontré des doctorants de toutes disciplines afin d’échanger sur leurs pratiques. Ces dessins illustrent ces rencontres et ces échanges. La Mission Culture Scientifique protège et valorise les collections scientifiques et techniques. Ces collections participent à la recherche et à sa valorisation. Ce sont des ressources irremplaçables pour la science et l’avancement des connaissances dans de nombreux domaines tels que le changement climatique, l’écologie et l’évolution des systèmes vivants, la géologie, l’archéologie, l’ethnologie, l’anthropologie, l’histoire, la médecine... Leur mise en valeur permet au plus grand nombre d’avoir une meilleure connaissance de la recherche actuelle, des savoirs académiques et de mieux en comprendre les méthodes d’apprentissage. La Mission Culture Scientifique est chef de projet PATSTEC (PATrimoine Scientifique et TEchnique Contemporain) en région Bourgogne Franche-Comté. Ce programme, dirigé par le Musée National des Arts et Métiers, porte sur l’inventaire et la valorisation du patrimoine scientifique contemporain. Dessin : © Thibault Roy Coordination de la publication : Marie-Laure Baudement et Jo-Ann Campion Conception graphique : Jéromine Berthier. Tous droits réservés, reproduction interdite © Thibault Roy - Mission Culture Scientifique - université de Bourgogne
Quoi de neuf chercheur : Chloé et Pierre
Emission radio en direct des portes ouvertes de l'université de Bourgogne le 31/01/18 avec les chercheurs de l'Experimentarium Chloé Laubu et Pierre Deffontaines
Les papiers de Guillaume
Rien de tel que les gestes du dessinateur pour faire vivre les gestes du chercheur. Thibault Roy, Marie-Laure Baudement et Jo-Ann Campion ont rencontré des doctorants de toutes disciplines afin d’échanger sur leurs pratiques. Ces dessins illustrent ces rencontres et ces échanges. La Mission Culture Scientifique protège et valorise les collections scientifiques et techniques. Ces collections participent à la recherche et à sa valorisation. Ce sont des ressources irremplaçables pour la science et l’avancement des connaissances dans de nombreux domaines tels que le changement climatique, l’écologie et l’évolution des systèmes vivants, la géologie, l’archéologie, l’ethnologie, l’anthropologie, l’histoire, la médecine... Leur mise en valeur permet au plus grand nombre d’avoir une meilleure connaissance de la recherche actuelle, des savoirs académiques et de mieux en comprendre les méthodes d’apprentissage. La Mission Culture Scientifique est chef de projet PATSTEC (PATrimoine Scientifique et TEchnique Contemporain) en région Bourgogne Franche-Comté. Ce programme, dirigé par le Musée National des Arts et Métiers, porte sur l’inventaire et la valorisation du patrimoine scientifique contemporain. Dessin : © Thibault Roy Coordination de la publication : Marie-Laure Baudement et Jo-Ann Campion Conception graphique : Jéromine Berthier et Mathilde Bosson. Tous droits réservés, reproduction interdite © Thibault Roy - Mission Culture Scientifique - université de Bourgogne