«Lorsque j'étais en CM2, une camarade avait amené un petit microscope en classe et dès j'ai vu ce microscope, j'ai su que je voulais devenir chercheuse en biologie.»

Les chercheurs

Marine Ginouves

Guyane
Biologie

Diversité des parasites responsables de la leishmaniose

Marine Ginouves est une jeune chercheuse en biologie et étudie la Leishmaniose au laboratoire EPAT de l'Université de Guyane. Elle collabore avec le personnel de santé de l'hôpital de Cayenne qui lui fournit les Leishmania qu'elle observe avec son microscope. Pour savoir si certaines Leishmania ou virus de Leishmania sont associés aux formes graves de la maladie, elle étudie leur ADN à l'aide d'appareils spécifiques. L'objectif est de mieux reconnaître ces microbes et permettre une meilleure prise en charge des malades.

La Leishmaniose est une maladie provoquée par un microbe : la Leishmania. Ce microbe est transmis par un insecte, le phlebotome, qui vit en forêt. Lorsque cet insecte infecté par des Leishmania pique quelqu'un, il lui injecte des Leishmania dans la peau. Les Leishmania vont provoquer la formation d'une plaie à l'endroit même de la piqûre. Soit cette plaie guérit toute seule, soit elle s'agrandit, ou parfois, le microbe peut faire plus de dégâts, il peut se déplacer jusqu'au nez et provoquer une grosse plaie sur le nez, ou aller partout dans le corps et provoquer des plaies sur le corps. Lorsque le malade se rend chez le médecin de l'hôpital, ce dernier lui prélève un morceau de peau au niveau de la plaie pour en examiner les microbes.

C'est à partir des Leishmania prélevées chez les malades que Marine travaille. Elle récupère l'ADN des Leishmania, puis se sert d'une machine pour lire une toute petite portion de leur ADN. A partir des résultats obtenus avec la machine, elle va regrouper toutes les Leishmania qui ont des portions d'ADN identiques et regarder si certains groupes sont responsables des formes graves de la maladie. Mais ce n'est pas tout ! Les Leishmania sont souvent infectées par des virus qui restent enfermés dans les Leishmania. Il semblerait que ces virus aident les Leishmania à rendre la maladie plus grave. Donc Marine récupère également l'ADN de ces virus pour regarder s'ils ont des portions d'ADN identiques, puis elle va aussi faire des groupes pour voir si certains groupes sont responsables des formes graves de la maladie. Şi des groupes de Leishmania ou de virus de Leishmania sont responsables des formes graves de la maladie, on pourra les reconnaître rapidement grâce à leur ADN à partir du prélèvement de peau du malade. Ainsi, le médecin pourra lui donner un traitement plus adapté.

Objectifs
  • Déterminer la présence de groupes de Leishmania, mais aussi de virus de Leishmania, en fonction de leurs différences au niveau de leur ADN et voir si certains groupes sont associés à l'apparition de formes sévères de la maladie
  • Détecter facilement et rapidement les Leishmania et/ou les virus de Leishmania responsables des formes sévères de la maladie pour une meilleure prise en charge des malades