« Petite, je voulais être soit hockeyeuse, soit médecin… Finalement, je serai heureuse en tant que chercheuse. C’est un mélange des deux : je travaille en équipe, comme au hockey sur glace, pour trouver de nouvelles façons de soigner les patients. »

Les chercheurs

Sindy Vrecko

Université de Franche Comté
Biologie

Les lymphocytes T contre le cancer

Sindy VRECKO est jeune chercheuse en immunologie des cancers à l’INSERM* de Besançon.

* INSERM : Institut National de la Santé Et de la Recherche Médicale, équipe « relation hôte-greffon-tumeur ».

Elle s’intéresse au système immunitaire, un ensemble de cellules de notre corps qui nous permettent de nous défendre contre des agresseurs comme les microbes. Sindy étudie plus précisément un groupe de cellules immunitaires particulièrement efficaces pour nous protéger des maladies : les lymphocytes T. Dans le cas d’un cancer, ces lymphocytes sont comme « endormis » et n’attaquent pas les cellules cancéreuses. Sindy essaye de comprendre ce qui pourrait les réveiller !

Nous nous défendons, sans nous en apercevoir, contre les agresseurs qui peuvent provenir de l’extérieur, comme les microbes (les virus ou les bactéries) ou de l’intérieur, comme les cellules cancéreuses. Les cellules immunitaires patrouillent dans notre corps, via le sang, à la recherche de ces agresseurs. Une bataille se joue en permanence entre les cellules immunitaires et les cellules cancéreuses. Lorsqu’un patient a un cancer, c’est que les cellules immunitaires ont perdu leur combat contre les cellules cancéreuses. Mais la bataille n’est pas finie !

Il y a quelques années, un patient à Besançon a guéri d’un cancer que l’on pensait incurable, ceci après avoir reçu un traitement qui n’avait pas pour but de le guérir, mais juste de le maintenir en vie un peu plus longtemps. Que s’est-il passé ? Comment ce traitement reçu par ce patient a-t-il aidé les cellules immunitaires à gagner la guerre contre le cancer ? C’est ce qu’essaye de découvrir Sindy.

Sindy s’intéresse plus précisément à des cellules du système immunitaire appelées lymphocytes T CD4 et CD8. Quand une personne a un cancer, ces lymphocytes, qui devraient aider à éliminer la maladie, sont comme « inactivés ». Mais pas chez ce patient de Besançon ! Sindy a isolé les lymphocytes T CD4 et CD8 de ce patient, et fait de nombreuses expériences pour comprendre ce qu’il s’est passé une fois que les lymphocytes se sont « réveillés ». Elle espère ainsi comprendre comment le patient de Besançon a guéri de son cancer. Les recherches de Sindy pourraient apporter de nouvelles pistes pour lutter contre cette maladie.

Objectifs
  • Comprendre comment le traitement donné au patient de Besançon a pu faire disparaître le cancer.
  • Identifier comment les lymphocytes ont pu reconnaître les cellules cancéreuses chez ce patient.
  • Développer de nouvelles thérapies pour traiter les cancers.
Ateliers

Rencontrez Sindy au Festival des Experimentarium à Arles - Samedi 20 mai 2017

  • de 9h à 11h, au marché d'Arles (à l'angle du boulevard des Lices et de la rue Jean Jaurès)
  • de 15h à 17h30, à la Fondation Vincent van Gogh
  • à 22h20, déplacez-vous du Théâtre d'Arles au Musée Réattu en sa compagnie !