« Quelle fascination d’étudier ce qui se passe à chaque instant dans notre corps à une échelle microscopique ! »

Les chercheurs

Thierry Gauthier

Université de Franche Comté
Biologie

Le SuperMApo contre la sclérose en plaque

Thierry GAUTHIER est jeune chercheur en immunologie au sein de l’EFS* de Besançon.

*Etablissement Français du Sang

Il s’intéresse aux cellules de notre corps qui nous défendent contre des maladies : le système immunitaire. Il étudie principalement ce qu’il se passe lorsque ce système immunitaire se dérègle. Les cellules attaquent alors notre corps, entraînant des maladies comme la sclérose en plaque. Thierry travaille sur la fabrication d’un médicament, le SuperMApo, qui permettrait de traiter la sclérose en plaque, maladie grave entraînant une paralysie progressive.

Le système immunitaire est présent chez chaque personne, et permet de se défendre contre des maladies causées par des bactéries, des microbes ou des virus. Il est constitué d’un ensemble de cellules qui travaillent ensemble pour combattre la maladie. Les premières cellules à venir à l’endroit où arrivent les microbes sont de petites cellules appelées « neutrophiles ». Une fois leur travail fait, elles vont mourir et seront mangées par de grosses cellules appelées « macrophages ». Quand la maladie est repoussée, les macrophages « sont chargés » d’envoyer un signal au reste du corps : il faut arrêter la défense et calmer le système immunitaire pour ne pas qu’il s’emballe.

Il arrive parfois que le système immunitaire travaille trop et qu’il vienne nous attaquer nous-mêmes. C’est par exemple ce qu’il se passe avec la sclérose en plaque. Attaquées par leurs propres cellules de défense, les personnes qui ont cette maladie vont avoir petit à petit du mal à marcher, jusqu’à être en fauteuil roulant. Le problème c’est qu’il n’existe pas encore de médicament pour soigner cette maladie.

C’est là que Thierry intervient. Son objectif est de fabriquer un médicament appelé SuperMApo, capable de calmer le système immunitaire des malades atteints de sclérose en plaque. Pour cela, il récupère des macrophages à qui il a réussi à faire fabriquer « sur demande » les molécules capables de calmer le système immunitaire. Thierry va récupérer ces molécules qui vont former le médicament SuperMApo. Il va ensuite tester si ce médicament pourrait soigner la sclérose en plaque chez des souris, avant de pouvoir espérer l’utiliser chez l’Homme.

Objectifs
  • Étudier l’effet du médicament SuperMApo sur la sclérose en plaque.
  • Découvrir quelles molécules sont importantes dans le SuperMApo.
  • Comprendre par quelles cellules de notre corps passe l’effet du SuperMApo.
Ateliers
  • Premier festival national du réseau des Experimentarium à Dole. Il sera à la médiathèque Hotel-Dieu le samedi 21 au matin puis à la maison natale de Louis Pasteur durant l'après-midi et en fin de soirée;