Ce qui me passionne, c’est d’aider des entreprises à développer leurs propres stratégies afin de dépasser les limites qu’elles rencontrent.

Les chercheurs

Ali Ghods

Aix - Marseille université
Economie et gestion

L'internationalisation des entreprises innovantes

Je suis jeune chercheur d’Aix-Marseille Université en sciences de gestion au sein du Centre d'études et de recherche en gestion d'Aix-Marseille. Les chercheurs de ce centre travaillent sur différents thèmes : marketing, finance, système d’information, stratégie, etc. De mon côté, je travaille sur les stratégies d’internationalisation des entreprises. En d’autres termes, je cherche à comprendre comment les entreprises vendent leurs produits et services à l’étranger, comment elles tissent des liens avec des partenaires étrangers et comment elles réussissent à ouvrir d’autres entreprises à l’étranger. Je m’intéresse surtout aux facteurs qui influencent leurs décisions et leurs stratégies d’internationalisation.

De nombreuses entreprises déve­loppent des activités à l’internatio­nal. Cela leur permet d’augmenter leur chiffre d’affaires, de créer de nouveaux emplois et de développer de nouvelles activités. Mais ce pro­cessus entraîne des risques pour l’entreprise, en particulier pour les jeunes entreprises sans expérience préalable.

Dans mes recherches, je m’intéresse aux petites et moyennes entreprises, les PME, en biotechnologies. Les PME de ce secteur utilisent des or­ganismes vivants pour développer leurs produits. Elles sont très inno­vantes et ont intérêt à développer des activités à l’international. Mais elles rencontrent tout de même des difficultés.

J’essaye donc de comprendre ce qui empêche ces PME de s’interna­tionaliser ou à l’inverse ce qui les encourage. Pour cela je vais rencon­trer des dirigeants de PME pour les interroger sur leurs pratiques, leurs modes de décision et les facteurs affectés à leur travail, comme la culture, les normes ou les réglemen­tations. J’essaye ainsi de relever les bonnes pratiques des dirigeants et de comprendre leurs difficultés.

Je cherche également à comprendre l’influence des programmes d’ac­compagnement, comme les incuba­teurs, sur le succès ou l’échec des activités internationales des PME. Je vais comparer leur rôle dans deux pays avec un niveau écono­mique différent : la France et une économie émergente, comme l’Iran par exemple. Là encore, je vais ren­contrer les dirigeants des incuba­teurs pour mieux comprendre les stratégies d’aide qu’ils mettent en place.

Les résultats de mon étude pour­ront aider les PME à développer des stratégies appropriées pour dyna­miser leurs activités à l’internatio­nal et souligneront les principaux défis que les programmes d’accom­pagnement doivent aider à relever.

Objectifs
  • Comprendre les freins à l’’internationalisation des PME innovantes
  • Étudier l’influence des programmes d’accompagnement sur le succès ou l’échec des activités internationales des PME et comparer leur rôle dans différents pays
  • Élaborer des pistes pour accompagner les PME innovantes dans leur stratégie d’internationalisation