Rien ne se perd, tout se recycle même dans le corps humain !

Les chercheurs

Parvin Nazari Hashemi

CCSTI 'Science Action Normandie'
Biologie

Retrouver la vue grâce au placenta

Parvin Nazari Hashemi est jeune chercheuse en biologie au laboratoire INSERM* U1234 à l’Université de Rouen Normandie. Pour guérir certaines maladies des yeux, des chirurgiens utilisent des greffes de petits morceaux de… placenta ! Le placenta c’est ce qui entoure le bébé dans le ventre de sa mère. Guérir les yeux avec le placenta, ça peut sembler étrange mais ça fonctionne plutôt bien. Parvin cherche une nouvelle technique pour mieux conserver les morceaux de placenta tout en les gardant toujours aussi efficaces pour guérir les maladies des yeux.

* Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale.

La cornée est la couche la plus externe de l’oeil. Elle est composée de cellules qui se renouvellent tout au long de la vie. En cas d’accident ou de maladie, la cornée peut être trop abîmée : les cellules ne sont plus remplacées et la personne perd la vue. Actuellement, les médecins spécialistes des yeux ont une technique pour aider les cellules de la cornée à se renouveler. Ils appliquent des petits morceaux de placenta sur la surface de l’oeil pour l’aider à se reconstruire. Le placenta est ce qui entoure le bébé dans le ventre des femmes enceintes. Après l’accouchement il ne sert plus ni au bébé ni à la maman. Si cette dernière est d’accord, les médecins peuvent l’utiliser. En effet, le placenta contient des substances qui aident les cellules à se renouveler. Pour l’instant, pour conserver ces bouts de placenta avant de les utiliser il faut les congeler à des températures très basses. Ces conditions de stockage sont très coûteuses, nécessitent du matériel spécifique et rendent le transport très difficile.
Parvin cherche à développer une technique de conservation plus simple qui consisterait à « sécher » les bouts de placenta. Ils n’auraient plus besoin d’être conservés au froid. Mais Parvin doit s’assurer, qu’une fois séchés, les bouts de placenta sont toujours efficaces sur les cellules de la surface de l’oeil pour qu’elles se renouvellent. Dans son laboratoire, elle teste donc l’efficacité de morceaux de placenta qui ont été séchés avec différentes recettes. Si Parvin trouve la bonne recette, les morceaux de placenta pourront être envoyés plus facilement dans d’autres pays afin de rendre la vue aux personnes qui en ont besoin.

Objectifs

Trouver la meilleure recette pour sécher les morceaux de placenta.
Vérifier leur efficacité sur le renouvellement des cellules de la surface de l’oeil.
Pouvoir envoyer ces morceaux de placenta à d’autres pays dans un but humanitaire.