Dans la recherche on apprend des nouvelles choses tous les jours ! Je suis ravie de savoir que mon travail permettra d’améliorer le quotidien du médecin et la qualité des soins qu’il apporte aux patients.

Les chercheurs

Anna Zaytseva

Aix - Marseille université
Economie et gestion

Raréfaction et inégalités d'accès aux médecins généralistes

Je suis jeune chercheuse d’Aix-Marseille Université en économie au sein de l’AMSE*. Je m’intéresse au fonctionnement du système de santé français et notamment à l’organisation du travail et la qualité des soins apportés par les médecins généralistes. Avant de me lancer dans un doctorat, j’ai eu une première expérience professionnelle à l’Observatoire Régional de la santé Provence- Alpes-Côte d’Azur qui reste un partenaire important pour mes recherches. Ce partenariat entre l’AMSE et l’Observatoire Régional me permet de bénéficier des conseils de différents chercheurs qui ne sont pas des économistes : des médecins de santé publique, des sociologues...

Jusqu’en 2027, le Ministère de la santé prévoit une baisse de nombre de médecins généralistes travaillant en France. Il n’y a plus autant de médecins qu’avant et, par conséquent, certains patients ont des difficultés à obtenir des rendez- vous. Le médecin généraliste a un rôle important dans le système de santé français : il est le premier à recevoir le patient et à le renvoyer aux spécialistes si besoin. Il est donc évident que les politiques publiques cherchent à résoudre ce problème d’accès et à améliorer la qualité des soins.  

Mes recherches se focalisent sur les médecins qui travaillent dans des endroits où leur nombre est insuffisant, par exemple dans des zones rurales. Dans un premier temps, j’étudie comment ils adaptent leur travail : travaillent-ils plus que les autres ? S’organisent- ils différemment pour pouvoir rencontrer plus de patients ? Sont- ils contraints d’abandonner certaines de leurs missions ? Je m’intéresse également à leurs relations avec les autres professionnels de santé et plus particulièrement dans le cadre des maisons de santé. Ce sont des cabinets médicaux composés de médecins généralistes, spécialistes, infirmières... Je cherche à savoir si cette initiative permet de faciliter le quotidien du médecin généraliste et d’améliorer la qualité de ses soins. 

Pour répondre à ces deux questions, j’utilise des formules mathématiques complexes qui me permettent de reconstituer la réalité. C’est ce qu’on appelle un modèle. Mes modèles utilisent des données récoltées grâce à des questionnaires auprès de médecins généralistes. J’ai également recours aux données de l’Assurance Maladie contenues dans la carte vitale des patients. 

Mes résultats apporteront conseil aux pouvoirs publics pour développer de nouvelles formes d’organisation des médecins généralistes, et notamment des futures maisons de santé. 

* Aix-Marseille School of Economics

Objectifs
  • Comparer la qualité des soins apportés par les médecins généralistes dans dez zones où ils sont assez nombreux par rapport à des zones où ils ne sont pas assez nombreux et analyser les éléments de leur pratique qu’ils sont amenés à adapter
  • Étudier comment les politiques publiques existantes, comme les maisons de santé, aident les médecins généralistes qui exercent dans des zones où ils ne sont pas assez nombreux, à mieux gérer leurs pratiques pour le bien- être des patients