"Savoir que mes recherches pourront contribuer à améliorer la qualité de vie des citadins est une source d’inspiration."

Les chercheurs

Thibaut Vairet

Bourgogne
Géographie

Moins de différences de températures entre Dijon et sa campagne

THIBAUT VAIRET est jeune chercheur en géographie au laboratoire ThéMA* et au Centre de Recherche de Climatologie de Dijon. Le premier s'intéresse à l'aménagement des villes et l’autre aux températures en ville. Thibaut fait le lien entre les deux : il étudie les températures nocturnes pendant les fortes chaleurs d’été à Dijon. Durant certaines nuits d’été, il fait plus chaud en ville qu’à la campagne. Ce phénomène, appelé « Ilot de Chaleur Urbain », peut être dangereux pour la santé. Thibaut cherche comment  réduire ce risque en proposant de nouveaux aménagements urbains pour permettre à la chaleur de la ville de mieux se dissiper, comme à la campagne.

* Théoriser & Modéliser pour Aménager

 

Durant certaines nuits d’été, il fait plus chaud en ville qu’à la campagne. Ce phénomène, appelé « îlot de chaleur urbain» dépend des matériaux de construction et de la couleur des bâtiments, mais aussi des conditions climatiques comme le vent ou les nuages. Certaines configurations de la ville peuvent aussi empêcher la chaleur de s’échapper.

Lors d’un été caniculaire, cette différence de température peut être dangereuse pour la santé des personnes les plus fragiles car l’organisme ne peut pas se rafraîchir après de chaudes journées.

Pour atténuer le phénomène des îlots de chaleur urbains, il existe différentes stratégies telles que l’ajout de végétation (en créant plus de parcs) ou l’amélioration de la disposition des bâtiments. Thibaut essaie donc de déterminer les meilleurs aménagements urbains.

Pour cela, il modélise d’une part le climat de la métropole de Dijon sur son ordinateur grâce à un modèle virtuel de températures fourni par Météo-France. D’autre part, il a interrogé des experts pour savoir la façon dont la métropole Dijonnaise devrait s’agrandir dans les 20 ans à venir. En combinant ces données, il effectue ses propres simulations de la future métropole dijonnaise, en modifiant par exemple sa taille ou encore le nombre de parcs. Ces simulations lui permettent d’estimer l’impact des aménagements futurs de la métropole dijonnaise sur ses températures nocturnes.

Son travail pourrait aider les personnes qui construisent la ville à ré-aménager Dijon pour limiter le phénomène des îlots de chaleur urbains, donc les risques sanitaires.

Objectifs

 

  • Diminuer les températures en ville pendant les périodes de canicules
  • Aider les décideurs à mieux aménager la ville
  • Adapter les villes aux changements climatiques