« On ne s’ennuie jamais avec la recherche. Au début on s’intéresse à un sujet, on est curieux de voir comment ça fonctionne, par quels moyens, dans quelles conditions et on finit par devenir "addict". »

Les chercheurs

Ahmet KAROUI

CCSTI 'Science Action Normandie'
Biologie

Les effets de la pollution sur le coeur

Ahmet KAROUI est jeune chercheur en biologie au laboratoire ABTE/ ToxEMAC* à l’Université de Médecine-Pharmacie de Rouen.

Il s’intéresse à la pollution de l’air et plus particulièrement à un gaz toxique émis par les moteurs des véhicules types Diesel : le dioxyde d’azote (NO2). Ahmet cherche à comprendre l’effet du NO2 sur la santé et plus précisément au niveau du coeur. Il tente de voir ces effets toxiques sur un modèle animal : le rat.

La pollution de l’air demeure un problème de santé publique majeur et universel. De nombreux chercheurs ont associé la pollution de l’air dans les villes à l’augmentation et l’apparition des maladies du coeur menant parfois même à la mort. Parmi les polluants émis dans l’atmosphère, on retrouve des gaz tels que le dioxyde d’azote (NO2) (un gaz toxique) et le dioxyde de carbone (CO2). Si l’effet du CO2 sur notre santé a été très étudié auparavant, on connaît mal l’impact du NO2 sur le coeur. C’est ce qu’Ahmet explore.

Pour cela, il doit reproduire en laboratoire les conditions de pollution au NO2 comparables à celles auxquelles nous sommes exposés. Ahmet utilise des rats de laboratoire. Les rats respirent donc le NO2 dans des cages spéciales. Ahmet compare par la suite ce groupe de rats à un groupe de rats n’ayant pas respiré de NO2, appelé groupe « Témoin ». À l’issue des expositions, Ahmet effectue un ensemble d’analyses pour voir l’effet toxique du NO2 sur le fonctionnement du coeur en général. Il s’intéresse ensuite aux cellules qui composent le coeur et plus particulièrement aux mitochondries.

Les mitochondries sont les usines de production de l’énergie des cellules : si les mitochondries produisent moins d’énergie alors le coeur se fatigue rapidement. Les résultats d’Ahmet ont montré que le NO2 altérait le fonctionnement du coeur en perturbant le fonctionnement des mitochondries. Grâce à ces résultats, Ahmet espère ainsi identifier l’effet toxique du NO2 sur la santé. L’objectif est d’inciter les constructeurs automobiles à trouver des solutions pour réduire les émissions polluantes.

Aliments Bioprocédés Toxicologie Environnements / Milieux Aériens et Cancer

Objectifs
  • Déterminer l’effet toxique du NO2 sur :  Le coeur global des rats ;  Les mitochondries du coeur des rats.
  • Identifier les impacts de la pollution de l’air sur l’apparition et/ou le développement des maladies du coeur afin de mieux les prévenir.