« Ce qui me passionne, c’est d’aller voir derrière les mots pour comprendre ce qu’ils veulent vraiment dire. Au premier abord, on croit qu’on sait tout d’un mot aussi simple que « coeur » ! Et puis, plus on creuse, plus on explore, plus on prend conscience de son incroyable potentiel de significations. »

Les chercheurs

Thomas BERTIN

CCSTI 'Science Action Normandie'
Linguistique

Au coeur du sens des mots

Thomas BERTIN est jeune chercheur en linguistique au laboratoire DySoLa* de l’Université de Rouen.

* Dynamiques Sociales et Langagières.

Il étudie le sens des mots en français. Thomas s’intéresse particulièrement à un mot : « coeur » ! Ce mot est très intéressant car il a plusieurs sens assez différents : Baptiste a brisé le coeur de Louise, la mairie se trouve au coeur de la ville ou Léo prend les choses à coeur... En observant de nombreux exemples et en les comparant, Thomas espère arriver à comprendre ce qui relie ces différents sens les uns aux autres.

Dans une langue, la plupart des mots courants ont différents sens. Ça dépend des phrases dans lesquelles on les utilise ! Par exemple, le mot « table » fait immédiatement penser à un meuble avec quatre pieds sur lequel on peut poser des objets. Pourtant, quand on demande à quelqu’un s’il connaît ses tables de multiplication, celui-ci comprend immédiatement qu’il s’agit d’une toute autre... « table ». Bizarrement, c’est le même mot qui évoque deux choses bien différentes ! Pour désigner ce phénomène très répandu dans les langues du monde, on parle de polysémie.
Thomas travaille surtout sur les différents sens du mot « coeur ». Il parcourt les dictionnaires, les sites Internet et d’énormes collections de textes (informatisées) pour trouver des phrases contenant ce mot. Dans les conversations ou quand il écoute la radio, il est toujours à l’affût, prêt à noter un sens qui lui aurait échappé. Son objectif est de comprendre comment fonctionne la polysémie du mot « coeur ». Pour cela, il cherche le lien entre des expressions comme avoir bon coeur, le coeur de la forêt ou apprendre par coeur. Cela demande un travail d’observation assez minutieux. Même si le mot « coeur » a des sens très différents, Thomas pense qu’on peut trouver une sorte de point commun à tous ces sens. Ce qui expliquerait qu’on utilise le même mot pour dire des choses si différentes ! Trouver ce point commun « caché », c’est le défi qu’il s’est lancé.

Pour voir un atelier de Thomas en vidéo, cliquez ici !

Objectifs
  • Décrire le plus finement possible les différents sens du mot « coeur ».
  • Contribuer à comprendre le phénomène de la polysémie en français.
Ateliers
  • Premier festival national du réseau des Experimentarium à Dole. Vous pourrez le recontrer le samedi 21 au maché le matin, puis Place aux fleurs durant l'après-midi et pour finir en beauté à la maison natale de Louis Pasteur en soirée.