« Je pense que nous vivons aujourd’hui une transformation nécessaire de notre agriculture vers une production de meilleure qualité et respectant davantage le consommateur et l’environnement. Issu du monde agricole je suis heureux de pouvoir participer à cette transition à travers mes recherches. »

Les chercheurs

Thibault Guégan

Bourgogne
Biologie

THIBAULT GUÉGAN est jeune chercheur au sein de l’unité Agroécologie à l’INRAE* de Dijon. Il étudie une manière de cultiver les plantes qui était déjà utilisée par les Mayas il y a 2000 ans mais qui a quasiment disparue aujourd’hui. Il s’agit d’une culture associant au moins deux espèces différentes dans un même champ, par exemple du blé avec du petit pois ! L’objectif de Thibault ? Identifier parmi de nombreuses variétés de pois celles qui seront les plus adaptées pour pousser en même temps que du blé.

* Institut national de recherche en agriculture, alimentation et environnement

De nos jours, lorsqu’on se promène à la campagne, on peut voir des champs de blé qui s’alternent avec des champs de tournesol ou de maïs. Si les agriculteurs ne cultivent qu’une seule espèce dans leur champ, c’est parce qu’ainsi les cultures sont plus simples à entretenir et à récolter. Mais cette manière de cultiver nécessite souvent l’utilisation de nombreux engrais et pesticides chimiques qui coûtent chers et sont néfastes pour l’environnement. Les mélanges d’espèces tels que l’association du pois et du blé constituent une piste sérieuse pour limiter l’usage de ces produits et produire plus et mieux. Mais comment cultiver dans un même champ deux plantes différentes qui n’ont pas la même taille ni les mêmes besoins ? C’est ce qu’étudie Thibault. Son objectif est d’identifier quels sont les petits pois qui seront les plus adaptés pour être cultivés avec du blé.

Pour son travail, Thibault utilise la plus grande collection française de graines de pois. C’est son équipe qui la gère au niveau national. Cette collection compte plus de 3000 variétés de petit pois issus de plus de 50 pays tout autour du monde ! Il a donc dans un premier temps sélectionné 170 variétés très différentes parmi toute cette diversité.

Thibault et son équipe ont ensuite semé au champ l’ensemble de ces variétés de pois, soit seules, soit en mélange avec du blé, ce qui représentait plus de… 350 parcelles ! Thibault a alors, pendant plusieurs mois, noté, mesuré, photographié, la diversité de formes, de hauteurs et les rendements de ses mélanges afin de savoir quels pois sont les meilleurs partenaires du blé, et surtout essayer de comprendre pourquoi.

Finalement Thibault espère ainsi pouvoir proposer aux agriculteurs des mélanges pois-blés performants tout en limitant l’usage des produits chimiques.

 

 

Comment produire mieux en mélangeant pois et blé dans un même champ ?

Objectifs
  • Identifier des variétés de pois adaptées à la culture en association avec le blé
  • Proposer aux agriculteurs des mélanges performants en termes de rendement et de qualité des produits récoltés tout en limitant l’usage de fertilisants et pesticides