« Je trouve important et passionnant d’analyser la manière dont les villes se transforment. J’aime écouter et observer ceux et celles qui y vivent pour mieux comprendre et faire comprendre les enjeux politiques et sociaux liés à l’urbain. »

Les chercheurs

Hélène Jeanmougin

Aix - Marseille université
Sociologie

Je suis jeune chercheuse d’Aix-Marseille Université en sociologie au sein du LAMES*.

L’équipe de recherche dans laquelle je travaille cherche à comprendre comment la société évolue face à l’évolution de son environnement, notamment urbain. Je m’intéresse particulièrement à l’embourgeoisement des centres villes européens. J’étudie les politiques publiques et les intérêts des investisseurs privés dans ces centres villes. Mais je m’interroge surtout sur la façon dont les habitants, issus de milieux sociaux différents, sont acteurs de la transformation de leur ville. 

La croissance de la population urbaine s’accompagne dans la plupart des grandes villes européennes et nord-américaines d’une volonté politique d’attirer dans les centres-villes les investisseurs, touristes et classes moyennes, utiles à l’économie. Dans ce contexte, de nombreux centresvilles connaissent un processus de « gentrification » : l’arrivée dans un quartier populaire de nouveaux habitants aux revenus plus élevés, qui s’accompagne souvent d’une hausse des prix des loyers, d’une transformation des commerces et de l’image du quartier.

Je m’intéresse à trois quartiers de Berlin, Marseille et Palerme qui connaissent actuellement ce phénomène. Qui sont aujourd’hui les habitants de ces quartiers ? Qui sont les personnes qui y habitaient avant ? Comment ont évolué le prix des loyers ? S’il y a eu une augmentation des prix des loyers, est-il encore possible pour des personnes aux revenus modestes de rester ou de s’installer dans ce quartier ? Comment se transforment les commerces et les espaces publics du quartier ? Comment vivent différentes populations sur un même territoire ? Est-ce qu’il y a des conflits entre eux ? Voilà certaines des questions que je me pose pour analyser la transformation de ces trois quartiers.

Pour y répondre, je rencontre des habitants de différents milieux sociaux à qui je demande beaucoup de choses sur leurs vies et leur quotidien sous forme d’entretiens. Je passe aussi beaucoup de temps à observer ce qu’il se passe dans les espaces publics du quartier : les magasins, les parcs de jeux, les places... pour comprendre la façon dont les gens y vivent ensemble.

Laboratoire méditerranéen de sociologie 

Transformations des centres-villes de Marseille, Berlin et Palerme

Objectifs
  • Observer comment se décline localement le processus international de revalorisation des centres villes
  • Analyser les manières dont les différents habitants des centres-villes vivent et veulent leur quartier
  • Enrichir l’analyse des devenirs de quartiers centraux et de leurs habitants au nord comme au sud de l’Europe
  • Mettre en question la pertinence du concept de « gentrification »