On dit qu’une image vaut 1000 mots, encore faut-il savoir la décrypter. Et ce n’est qu’en y arrivant que l’on pourra agir pour changer la donne et inspirer les femmes marocaines par des images dans lesquelles elles pourront se reconnaitre et être valorisées.

Les chercheurs

Mouna Karimi

Aix - Marseille université
Sciences humaines

Représentation de la femme dans le cinéma marocain

Je suis jeune chercheuse d’Aix-Marseille Université en sciences des arts au sein du LESA*. J’utilise le cinéma comme outil de travail qui me sert à observer et à comprendre une société, une Histoire et une culture. Dans mon cas, j’aborde le cinéma pour observer comment sont représentées les femmes dans le cinéma marocain. Je cherche à comprendre si cette représentation est fidèle au contexte social, culturel et ethnique dans lequel les femmes marocaines évoluent. Après tout, ne dit-on pas que le cinéma est le reflet de la société qui le crée ? En complément de mes recherches, je dois développer un travail artistique : j’ai choisi d’écrire et de réaliser un documentaire sur mon travail.

Depuis les débuts du cinéma au Maroc, la femme a toujours été l’un de ses éléments centraux. Mais elle est souvent représentée non pas comme un individu indépendant mais plus à travers le rôle qu’elle tient dans une famille, un couple, un travail, etc. Le cinéma est également vecteur de stéréotypes longuement nourris à propos des femmes et qui peuvent influencer la société. Aujourd’hui, la place des femmes dans la société marocaine est en plein bouleversement. Des pressions culturelles et religieuses existent et la société marocaine y est sensible : certains appellent à davantage d’émancipation des femmes, d’autres à un retour des traditions. Ces bouleversements sont également visibles dans le cinéma : des mécanismes de censure et d’autocensure apparaissent chez les spectateurs, les réalisateurs et les pouvoirs publics. 

 Je tente de répondre à plusieurs questions : quel discours propose aujourd’hui le cinéma marocain sur la place des femmes ? Fait-il face à une censure de la part de ceux qui le produisent ou à une autocensure de la part de ceux qui le reçoivent ? Quelles influences subit l’industrie du cinéma marocain ? 

Pour répondre à ces questions, j’effectue des entretiens avec notamment des juristes, des théologiens, des anthropologues pour bien comprendre le contexte social et culturel du Maroc. Je fais des sondages ou j‘organise des projections de films suivis de débat. Cela me permet d’interroger la population marocaine sur ce qu’elle pense de ces films et des personnages de femmes représentées. Enfin, je rencontre des réalisatrices et réalisateurs de film pour comprendre quels discours elles ou ils ont voulu partager dans leur film et notamment à travers leurs personnages femmes. 

 Je souhaite que ce travail de recherche serve à proposer une compréhension des images qui nous sont soumises au quotidien. 

 * Laboratoire d’études des sciences des arts

Objectifs
  • Analyser le lien qui existe entre la représentation des femmes dans le cinéma marocain et la réalité sociale du Maroc
  • Analyser comment l’éducation est affectée par les stéréotypes largement répandus par les films marocains
  • Faire un état des lieux du travail cinématographique des femmes cinéastes marocaines
  • Déterminer si l’on peut parler aujourd’hui d’une vague cinématographique militante auprès des femmes marocaines