« Ce qui me fascine dans l’étude des « poubelles » antiques, c’est qu’elle me permet d’approcher le quotidien des populations passées, et même d’accéder à leur intimité, leurs croyances. »

Les chercheurs

Laetitia HUGUET

Université de Bourgogne
Archéologie

Religion et alimentation à travers les os d'animaux

Laetitia HUGUET est jeune chercheuse en archéozoologie au laboratoire ARTeHIS* de l’Université de Bourgogne.

L’archéozoologie est l’étude des os animaux et la compréhension de leur relation avec l’Homme. Laetitia essaie de comprendre grâce à l’étude des os animaux, les pratiques sacrificielles ainsi que le commerce de la viande en Gaule romaine, à Mandeure (Franche-Comté). Son étude consiste à enregistrer toutes les informations livrées par les restes osseux : l’espèce, l’âge et le sexe de l’animal mais également les différentes traces naturelles ou résultant de l’activité humaine.

 Manger avec les dieux et les hommes

Les villes de Gaule romaine (entre -52 av.JC et 486 ap. JC) s’approvisionnaient en viande grâce aux sacrifices réalisés dans les sanctuaires (lieux sacrés). La religion pratiquée à cette époque impliquait de sacrifier des animaux, c’est-à-dire de les tuer selon un rite précis et d’offrir une partie de leur corps aux dieux et une autre aux hommes. Laetitia tente d’évaluer les méthodes de mise à mort de l’animal sur le sanctuaire.

Elle essaie dans un premier temps de localiser les lieux de boucherie, de découpe grâce aux os retrouvés sur le sanctuaire. Elle cherche aussi à identifier quels quartiers de viandes étaient destinés aux dieux et quels étaient ceux consacrés au repas sacré. En n, Laetitia cherche à deviner la redistribution de la viande, c’est-à-dire quels morceaux, destinés à nourrir la population de la ville, retrouve-t-on dans les maisons et/ou les quartiers artisanaux.

Son enquête ne s’arrête pas là : les pratiques sacrificielles ainsi que l’alimentation à base de viande des Gaulois ont quelque peu été bouleversées par l’arrivée des Romains en Gaule. Laetitia va donc essayer d’entrevoir si les traditions gauloises ont perduré ou si elles ont fait place aux pratiques romaines.

Pour répondre à toutes ces questions, elle va étudier et analyser minutieusement chaque os animal retrouvé sur un sanctuaire de Franche-Comté, à Mandeure. Des calculs mathématiques effectués à partir des données de chaque reste lui permettront ensuite de mieux comprendre les pratiques rituelles et le devenir de la viande.

Archéologie, Terre, Histoire et Société

 

Objectifs
  • L’archéologie du sacrifice est un axe de recherche important pour comprendre la religion en Gaule romaine. Celle-ci ne nous parvient habituellement que par les textes anciens. En étudiant les os et les restes, Laetitia se rapproche de la connaissance de faits et gestes quotidiens et concrets.
  • Écrire un nouveau volet de l’histoire de l’alimentation, dans une région romanisée, sur une des plus grandes agglomérations secondaires de Gaule.
Ateliers

Date de début à l'Experimentarium : décembre 2010