«La recherche se fait à tous les niveaux, dans une éprouvette, sur un ordinateur, dans la nature... Mais surtout pour faire évoluer la science nous avons besoin de tout le monde, les petites mains comme les grandes... »

Les chercheurs

Devi Rita Rochemont

Guyane
Biologie

Les maladies chroniques en Guyane

Devi Rita Rochemont est jeune chercheuse et travaille au centre d'investigation clinique (CIC) situé au sein de l'hôpital de Cayenne. Le CIC fait partie de l'INSERM (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale). La mission principale de cette unité est de décrire l'évolution des maladies, leur causes, et de rechercher des solutions pour lutter contres ces maladies. L'objectif de Dévi est de montrer l'importance des maladies chroniques en Guyane qui constituent un problème de santé majeur, afin d'améliorer la prise en charge des malades.

Une des principales causes de mortalité à l'échelle mondiale est représentée par les maladies non transmissibles et chroniques. Beaucoup d'études concernant l'estimation du nombre de personnes et les caractéristiques de ces maladies sont réalisées dans le monde. En Guyane, il existe très peu de données sur les maladies cardiovasculaires, pourtant elles représentent un problème de santé majeur. Ce département français présente une population qui a des traditions et des critères sociaux qui ressemble à la population des caraïbes et Amériques du sud, mais il ressemble également aux pays européens à travers les services et les droits médicaux français qu'il possède.

A travers 3 maladies touchant 3 organes essentiels à la vie, Dévi va décrire la fréquence et la répartition de ces maladies en fonction des caractéristiques humaine et environnementale, et va mettre en évidence le lien entre certains facteurs et l'apparition de ces maladies, tout ceci dans le but de palier au manque de données sur ces problèmes de santé en Guyane.

Le premier organe est le coeur, elle a donc mis en place une étude d'observation à l'hôpital de Cayenne sur les patients ayant présentés un infarctus. Le deuxième organe est le cerveau, avec les professionnels de santé à l'hôpital de Cayenne, de Kourou et de Saint Laurent, ils ont mis en place une étude en collaboration avec 3 autres départements, la Martinique, la Guadeloupe et la Côte d'Or. C'est une étude d'observation dans les hôpitaux de ces 4 départements sur les patients ayant présentés un accident vasculaire cérébral. Le troisième organe est le rein, elle mènera des études à l'aide du registre REIN qu'elle a mis en place sous la coordination de l'Agence de la biomédecine, sur les malades atteints d'une maladies du rein grave en Guyane.

Objectifs
  • Décrire la proportion de personnes atteints de ces maladies en Guyane
  • Décrire les caractéristiques épidémiologique et clinique de ces maladies en Guyane
  • Étudier l'impact des inégalités sociales en Guyane
  • Améliorer l'accès aux soins, le dépistage et la prise en charge thérapeutique