J’ai toujours été fasciné de voir la quantité de choses que l’on apprend tout au long de la vie et notamment quand on est enfant : parler, compter, marcher… Pourtant l’apprentissage reste encore un mystère. C’est un objet d’étude infini qui me passionne.

Les chercheurs

Yannick Lagarrigue

Bourgogne
Psychologie

Comment les enfants de maternelle apprennent-ils à classer les objets ?

Yannick Lagarrigue est jeune chercheur au LEAD* à l’université de Bourgogne. Les chercheurs de son équipe s’intéressent à la façon dont les enfants apprennent. Yannick étudie comment les enfants de maternelle arrivent à comprendre que deux objets peuvent faire partie d’une même catégorie même s’ils n’ont pas la même forme. Yannick souhaite aider les enfants à apprendre que l’on peut utiliser plusieurs types de règles pour classer les objets.

* Laboratoire d’Etude de l’Apprentissage et du Développement

Si on demande à des enfants de maternelle de classer des cartes représentant des objets, ils préfèrent mettre ensemble les objets qui ont la même forme (pomme et ballon par exemple), plutôt que les objets d’une même catégorie (pomme et banane). Les règles qui permettent de regrouper les objets sont parfois abstraites, comme par exemple quand le point commun est que « ça pousse sur un arbre » ! Comment apprendre aux enfants à utiliser une autre règle que la forme pour classer les objets ? Faut-il leur montrer un ou plusieurs exemples pour les aider à classer autrement ? Est-ce que c’est plus facile lorsque l’on grandit ?

Pour répondre à ces questions, Yannick va dans des écoles de maternelle pour interroger des enfants âgés de 3 à 6 ans. Il leur fait classer des cartes représentant des objets, en leur montrant un ou deux exemples. Il étudie alors si les enfants réussissent mieux à comprendre la règle de classement quand il montre un ou deux exemples. Il étudie aussi à partir de quel âge ils y arrivent.

Pour éviter que les connaissances des enfants influencent leurs choix, il a créé des cartes avec des objets imaginaires ! Ce sont des formes inventées, avec des textures ressemblant à du bois, de la pierre ou du métal par exemple.

Ses résultats montrent que présenter deux exemples aide les enfants de plus de 5 ans à classer les objets correctement. Par contre, cela aide moins les enfants plus jeunes. Ses résultats permettront de faire évoluer les manuels scolaires et les imagiers pour faciliter l’apprentissage des enfants.

Objectifs
  •  Comprendre comment font les jeunes enfants pour classer des objets qu’ils ne connaissent pas
  •  Trouver comment présenter les objets afin d’aider les enfants à comprendre quels sont les critères les plus intéressants pour les classer