« Quand j’étais petite, j’étais émerveillée par l’aspect majestueux des navires transportant les conteneurs et les marchandises. Coïncidence ou pas, maintenant, je m’intéresse à ce que contiennent ces conteneurs et à la nature des marchandises que les navires transportent dans le monde entier. »

Les chercheurs

Elodie Mania

CCSTI 'Science Action Normandie'
Economie et gestion

Pour des échanges commerciaux plus avantageux

 

Élodie Mania est jeune chercheuse en économie au sein du laboratoire CREAM* de l’Université de Rouen Normandie. Elle s’intéresse au commerce international, c’est-à-dire aux échanges commerciaux entre les pays du monde. Plus précisément, Élodie étudie deux grandes régions du monde : l’Asie et l’Afrique subsaharienne. Son objectif est de comprendre comment le commerce international influence l’évolution des richesses des pays de ces deux grandes régions du monde.

Les pays du monde sont inégaux en matière de richesse. Certains pays, qui ne sont pas des pays riches comme la France, sont qualifiés de pays en développement car on dit qu’ils sont en train de rattraper le niveau de vie des pays riches.

L’une des façons de s’enrichir pour un pays est l’exportation, c’est-à-dire vendre ses marchandises à d’autres pays. En effet, plusieurs pays en développement de l’Asie se sont enrichis grâce à l’exportation. En particulier, ils pratiquent une stratégie de diversification, c’est-à-dire que les produits qu’ils vendent aux autres pays sont très variés. Inversement, les pays de l’Afrique subsaharienne sont restés plus pauvres. Ils ont opté pour une stratégie d’exportation opposée. En effet, leurs exportations sont concentrées uniquement sur quelques produits agricoles et miniers. Résultat : les pays d’Asie et d’Afrique n’ont pas évolué de la même manière.

Dans son étude, Élodie compare l’évolution de ces deux régions qui ont choisi des stratégies différentes. Elle se pose la question suivante : la diversification des exportations permet-elle un meilleur enrichissement des pays ? Son travail se décompose en deux parties. Tout d’abord, elle lit beaucoup ce que les autres chercheurs en économieont écrit à ce sujet. Ensuite, à l’aide de formules mathématiques complexes et de logiciels informatiques, elle analyse plein d’informations récoltées sur l’économie des pays. Cette analyse permettra à Elodie de savoir si la diversification des exportations entraîne une meilleure croissance économique pour un pays. Elle espère que ses résultats lui permettront de fournir des recommandations utiles aux pays en développement pour mieux exporter.

 

*Centre de Recherche en Économie Appliquée à la Mondialisation.

Objectifs
  • Étudier l’impact de la diversification des exportations sur la croissance économique des pays en développement.
  • Comprendre et comparer l’évolution de la croissance économique des pays d’Asie et d’Afrique en développement.