« Quand j’étais petite, j’avais la tête dans les nuages... et aujourd’hui j’y suis encore ! »

Les chercheurs

Clémence MACRON

Université de Bourgogne
Climatologie

Les pluies en Afrique du Sud

Clémence MACRON est jeune chercheuse en climatologie au CRC* de l’Université de Bourgogne.

Le but des chercheurs de ce laboratoire est de mieux connaître le climat, son évolution et ses effets, notamment en Afrique. Clémence s’intéresse à certains événements pluvieux d’Afrique du Sud, appelés Talweg-Tropicaux-Tempérés. Son objectif est de mieux comprendre comment ils se développent, quels sont les mécanismes-clés favorables à leur formation et s’ils sont responsables d’une grande partie des pluies. 

L’agriculture en Afrique du Sud dépend beaucoup des pluies. Il est donc important de comprendre comment les pluies se forment sur cette région du monde afin de mieux prévoir et anticiper des périodes sèches ou humides. En Afrique du Sud, des événements pluvieux, appelés les Talweg-Tropicaux-Tempérés ou TTTs, apportent 30 à 60% des pluies en été austral (hiver chez nous). Un TTT dure 3 à 5 jours et est caractérisé par une bande nuageuse se situant sur l’extrême Est du pays et sur le Sud-Ouest de l’Océan Indien.

Le travail de Clémence consiste à trouver l’ensemble des mécanismes responsables de ces événements. En effet, depuis leur découverte en 1983, les TTTs sont définis comme le fruit de deux phénomènes météorologiques qui se rencontrent : l’un venant des Tropiques, l’autre des moyennes latitudes (voir carte). Cependant, des études récentes remettent en question cette définition. Si le rôle des perturbations des moyennes latitudes n’est plus à démontrer, celui des perturbations tropicales reste à clarifier.

Ainsi, Clémence, à l’aide d’outils statistiques et de données atmosphériques journalières sur une longue période de temps (30 ans), tente de mieux comprendre comment les TTTs se forment, et d’étudier leur apport dans les pluies saisonnières en Afrique du Sud. Par la suite, dans un contexte de changement du climat, Clémence regardera comment les TTTs vont évoluer dans le futur.

* Centre de Recherches de Climatologie 

Objectifs
  • Trouver tous les phénomènes météorologiques responsables de la formation des TTTs.
  • Estimer la contribution des TTTs aux pluies en Afrique du Sud.
  • Prédire et anticiper des changements des TTTs dans le futur.
Ateliers

Date de début à l'Experimentarium : novembre 2011