De nos jours, les femmes sont autonomes et indépendantes. Toutes, quels que soient leurs origines et parcours peuvent changer la société, mener un combat, s’engager pour améliorer leur condition et mettre fin aux préjugés.

Les chercheurs

Aminata Diop

CCSTI 'Science Action Normandie'
Sociologie

Les femmes ouest-africaines et l'auonomie

Aminata Diop est jeune chercheuse en sociologie au laboratoire DysoLab* à l’Université de Rouen Normandie. Elle s’intéresse aux parcours de femmes vivant à Rouen mais venant de différents pays d’Afrique de l’Ouest. Aminata veut mettre en valeur la diversité et la différence de ces femmes. Elles ne correspondent pas toutes à l’image traditionnelle que l’on peut avoir de la femme africaine (qui reste à la maison par exemple). Aminata cherche à prouver que ces femmes sont indépendantes et qu’elles ne veulent plus dépendre des hommes.

* Dynamiques sociales et langagières.

Aminata s’intéresse à l’histoire des femmes d’Afrique de l’Ouest qui ont émigré en France et en particulier à Rouen depuis les années 1970. Ces femmes viennent de différents pays comme du Sénégal, du Bénin, de Guinée… Elles sont venues s’installer à Rouen pour différentes raisons et dans différentes conditions.
Aminata les étudie car elle veut démontrer que toutes les femmes africaines ne correspondent pas à l’image traditionnelle qu’on peut se faire d’elles : ne travaillant pas, restant à la maison pour s’occuper des enfants et de leurs époux par exemple. Au contraire, Aminata pense que ces femmes sont plus indépendantes que l’on ne se l’imagine et qu’elles développent des stratégies pour devenir autonomes par rapport aux hommes. Pour cela, Aminata a rencontré et interviewé différentes femmes africaines vivant à Rouen. Elle les a rencontrées dans des associations, des réseaux d’amis ou dans son travail. Elle a enregistré leurs histoires sur un dictaphone et les a ensuite transcrites sur son ordinateur. À partir de cela, elle a pu constituer des grilles d’analyse des parcours de ces femmes : leur âge, si elles travaillent ou non, si elles sont mariées, si elles ont des enfants, d’où viennent-elles, quand sont-elles venues en France…
À partir de ces grilles, Aminata a analysé les paroles des femmes qu’elle a catégorisées et classifiées par thèmes comme par exemple, l’école, la famille, les traditions, le mariage ou encore le travail. Par cette méthode, Aminata cherche à expliquer et comprendre qui sont ces femmes. Elle espère ainsi montrer que les femmes d’Afrique de l’Ouest, venues en France, sont plus indépendantes et autonomes qu’on pourrait le penser.

Objectifs

Étudier les parcours de vie de différents types de femmes ouest-africaines.
Identifier les stratégies mises en oeuvre par les femmes pour gagner leur autonomie.