« Le système immunitaire c’est comme un orchestre : quand les musiciens jouent la même partition, tout va bien ! Moi, je m’intéresse aux fausses notes... »

Les chercheurs

Cécile Chagué

Université de Franche Comté
Biologie

LE SYSTÈME IMMUNITAIRE, LES BACTÉRIES INTESTINALES ET LA GREFFE DE MOELLE

Cécile Chagué est une jeune chercheuse en immunologie au laboratoire «Interactions Hôte-Greffon-Tumeur» de Besançon. Les membres de son équipe s’intéressent aux complications rencontrées chez les patients greffés (greffe de rein, de moelle osseuse...). Plus particulièrement, ils essayent d’expliquer le rôle des bactéries du tube digestif sur le dérèglement du système immunitaire qui est observé lors de ces complications.

Le système immunitaire correspond à un ensemble de cellules sanguines, les globules blancs, qui coopèrent ensemble pour défendre notre corps contre les bactéries ou les virus. Ces cellules naissent dans les os, au niveau de la moelle osseuse. Parfois, ce phénomène est déréglé et la moelle osseuse est envahie de cellules cancéreuses (leucémie). Le traitement le plus efficace consiste alors à remplacer la moelle osseuse malade par une moelle saine prélevée chez un donneur volontaire : c’est la greffe de moelle osseuse.

Malheureusement, la greffe s’accompagne parfois d’une complication immunologique : la maladie du greffon contre l’hôte (GVH). La GVH correspond à une réponse exacerbée des cellules immunitaires présentes dans la moelle osseuse greffée contre les tissus sains du receveur. Cette réaction du greffon contre le l’hôte entraîne alors des dommages tissulaires notamment au niveau de l’intestin. Ces lésions permettent ainsi le passage des bactéries contenues dans l’intestin, aussi appelées « microbiote », vers le sang.

En reproduisant la maladie chez des souris, Cécile essaye de comprendre comment les signaux produits par ces bactéries peuvent activer le système immunitaire et participer à la maladie du greffon contre l’hôte. Plus particulièrement, elle cherche à déterminer si l’élimination de ces signaux peut limiter les effets négatifs de la greffe de moelle osseuse.

Objectifs
  • Comprendre le rôle des bactéries intestinales dans la maladie du greffon contre l’hôte
  • Diminuer la gravité de la maladie