« Quand j’étais petit, mon rêve était de mettre des lasers sur des dauphins pour dominer le monde. Aujourd’hui je suis climatologue. »

Les chercheurs

Paul-Arthur MONNERIE

Université de Bourgogne
Climatologie

Le climat en Afrique de l'ouest et son devenir

Paul-Arthur MONNERIE est jeune chercheur au Centre de Recherche de Climatologie de l’Université de Bourgogne.

Le but des chercheurs de ce laboratoire est de comprendre comment fonctionne le climat et de prévoir ses changements dans l’avenir. Paul-Arthur concentre son étude sur le climat d’une région d’Afrique de l’ouest, le Sahel. Il cherche à savoir comment le climat pourrait évoluer dans les 100 années à venir. 

Le Sahel est une région d’Afrique traversant plusieurs pays comme le Sénégal, le Mali, le Burkina Faso et le Niger. Dans ces pays l’année est rythmée par deux saisons : une saison sèche où il ne pleut presque pas, et une saison humide appelée aussi saison des pluies. Cette saison est marquée par un phénomène météorologique important : la mousson. C’est une forte période de pluies et de vents provenant du sud.

Parfois la mousson est moins intense ce qui provoque des périodes de sécheresse qui peuvent durer plusieurs années. Ces sécheresses engendrent des réductions dramatiques de la production agricole, dans des pays où l’agriculture représente l’activité économique principale. Pour comprendre ces caprices du climat et pour pouvoir les anticiper, de nombreux chercheurs, comme Paul-Arthur, se sont intéressés à cette région du monde.

Paul-Arthur veut savoir comment évoluera la mousson des pays du Sahel dans le futur. Pour cela il utilise des modèles de climat : des programmes informatiques qui permettent de recréer sur un ordinateur le climat et son évolution. Paul-Arthur décortique ainsi le climat actuel et futur.

Il s’intéresse tout particulièrement aux changements de certains paramètres comme la température du sol et des océans, la force des vents ou encore la fréquence des pluies. Ces paramètres lui donneront de précieux renseignements pour prévoir l’intensité de la mousson dans le siècle à venir. Paul-Arthur espère que les recherches menées dans ce domaine pourront un jour aider les populations africaines à anticiper les sécheresses.

Objectifs
  • Comprendre le fonctionnement du climat et son évolution.
  • Prédire les conséquences du changement climatique en Afrique de l’ouest.
Ateliers

Date de début à l'Experimentarium : février 2012