« Représenter la différence, ce n’est pas marquer la distance mais porter à la connaissance. En faisant connaître les minorités culturelles françaises, je souhaite qu’un jour elles soient reconnues comme cultures françaises. Il n’y a pas une mais des manières d’être français. »

Les chercheurs

Marie Hamid

Autre université
Sciences sociales

La représentation des cultures minoritaires dans un village multiculturel

Marie Hamid est jeune chercheuse en Sciences de l’Information et de la Communication (SIC) à Lyon. Son laboratoire, Elico, étudie notamment les identités des personnes. Marie s’intéresse aux cultures minoritaires en France telles que la culture vietnamienne et la culture polonaise. Quelles images nous faisons nous de ces cultures ?  Marie observe un village où sont venus s’installer successivement des personnes d’origines diverses. Elle analyse les documentaires et supports touristiques en lien avec ce village afin de mieux comprendre la manière dont sont représentés ces français d’origine étrangère.

Vous aimez le football, le karaoké ou manger des nems ? Ces activités ne sont pas françaises : elles proviennent de Grande-Bretagne, du Japon et du Viêt Nam. Or, nous ne nous sentons pas étranger pour autant en les pratiquant. Pourtant, à d'autres moments, nous continuons de marquer une différence avec les personnes qui n’ont pas exactement la même culture que nous. Marie étudie nos rapports aux autres cultures, les images que nous nous en faisons et qui circulent dans la société.

Pour cela, Marie observe Noyant d’Allier, un village de campagne français. Ce lieu a accueilli à partir de 1921 des mineurs polonais, puis des rapatriés d’Indochine entre 1955 et 1965. Aujourd’hui, des personnes de toutes origines y vivent. Les indochinois ont notamment développé leur culture en construisant une pagode. Ce mode de vie multiculturel est mis en avant par le tourisme local, qui qualifie le village d’ « insolite ». Des reportages et documentaires témoignent également de la  particularité de ce village. Mais quelles images donnent-ils du village, des différentes minorités culturelles qui y vivent et de leur cohabitation ?

Pour le comprendre, Marie analyse les supports touristiques ainsi que les reportages et documentaires. Les images apportent-elles des connaissances sur ces cultures ou sont-elles seulement des clichés ? Les habitants sont-ils présentés comme des français avec plusieurs cultures ou comme des personnes d’origine étrangère ?

A travers son travail, Marie cherche à expliquer que le fait de reconnaitre les personnes issues des minorités culturelles comme des « français » permet de prendre conscience que leur culture fait partie de la culture de la France.

Objectifs
  • Analyser le mode de vie multiculturel du village de Noyant d’Allier
  • Saisir le processus de production de représentations des cultures minoritaires
  • Comprendre la manière dont les individus vivent plusieurs cultures en même temps