« Mon travail consiste à faire sourire les bébés et savoir ce qui se passe dans leur tête. »

Les chercheurs

Nicolas DOLLION

Université de Bourgogne
Psychologie

Et si notre nez nous aidait à apprendre les émotions ?

Nicolas DOLLION est jeune chercheur en psychologie cognitive au CSGA* à Dijon.

La psychologie cognitive est l’étude du fonctionnement du cerveau, plus précisément de la façon dont nous analysons et comprenons les choses. Nicolas s’intéresse à la reconnaissance des émotions d’un visage par le bébé de moins d’un an. L’une des questions centrales de Nicolas est de savoir si le bébé comprend différemment les émotions du visage selon l’odeur qu’on lui présente.

Dans notre vie de tous les jours, notre cerveau utilise continuellement nos cinq sens en même temps. Ainsi, à chaque fois qu’on rencontre un objet, notre cerveau vient prendre des informations avec ces cinq sens et les garde en mémoire. La conséquence de tout ça, c’est que nos sens peuvent s’influencer les uns les autres. Par exemple, plus une boisson a une couleur rouge vif, plus on a l’impression qu’elle est sucrée : ici notre vue influence le goût.

Le but de Nicolas est de savoir si, quand on doit reconnaître une émotion sur un visage (colère, joie, tristesse, etc.), notre odorat peut venir influencer notre vision. Et, si oui, est-ce que cette influence est présente très tôt dans la vie ? L’intérêt de ces questions est de comprendre comment notre cerveau a appris à reconnaître les émotions et de savoir si notre odorat a participé à cela.

Pour répondre à ces questions, Nicolas fait des expériences avec des bébés de 3, 7 et 12 mois et aussi des adultes. Dans ses expériences, il présente aux bébés et aux adultes des visages qui expriment des émotions (la joie, la colère, la tristesse, la peur, le dégoût) ainsi que des odeurs (la fraise et le fromage). Nicolas vient voir si les odeurs influencent la capacité à reconnaître les émotions. Pour ce faire, il observe si les bébés et les adultes regardent différemment les visages et ont des comportements différents selon l’odeur qu’on leur présente.

Centre des Sciences du Goût et de l’Alimentation

Objectifs
  • Comprendre comment se développe notre capacité à reconnaître les émotions sur un visage.
  • Mettre en avant que tous les sens contribuent à reconnaître des émotions, et en particulier l’odorat qui est bien souvent oublié par les scientifiques.
Ateliers

Date de début à l'Experimentarium : avril 2014